Lundi 16 septembre 2019

Lille (59)

Art Up, le bond en avant

Du 13 au 16 février 2014

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 27 janvier 2014 - 352 mots

Ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, Art Up, ex-Lille Art Fair, entre dans une nouvelle dynamique sans oublier ses fondamentaux.

Si la foire d’art contemporain se voit insuffler en effet une nouvelle dynamique, les fondamentaux qui l’ont hissée dans le panier de tête des foires régionales sont toujours là. « C’est une année de profond changement », confie Didier Vesse, son directeur. Le nom même de l’événement a été modifié : c’est désormais sous l’appellation Art Up que la foire officiera. « Nous souhaitions la création d’une marque, nous avons plusieurs demandes pour installer une autre foire en France ou à l’étranger », confie Didier Vesse.

Nouveau nom, nouveau logo et nouvelles dates – la foire a été avancée d’un mois – sont le signe visible de ces nouvelles ambitions. Deux axes ont été dégagés : rendre la foire plus internationale et mettre en avant les jeunes talents, artistes ou galeries. Dans les faits, le nombre de galeries étrangères stagne à environ 20 % de la centaine invitée, mais il faut noter l’effort de diversification et la présence nouvelle de l’Angleterre. La volonté de positionner Art Up comme une foire prospective se matérialise par l’organisation de plusieurs expositions : « Révélations », qui réunit dans un espace dédié dix artistes émergents proposés par les galeries, « YIA Unlimited », centrée sur des pièces monumentales de la jeune garde ou encore « 4 à 4 », projet du Musée Paul Valéry de Sète.

Parmi les fondamentaux de la foire, on retrouve l’attention portée à la convivialité et à l’accessibilité, force et faiblesse. L’accent reste également mis sur l’estampe, avec la Print Art Fair, ou sur le Street Art, à travers les galeries Berthéas (M. Chat, Miss. Tic) et New Square (JoneOne, Speedy Graphito) ou l’exposition off de la collection Nicolas Laugero Lasserre. Enfin, la figuration libre et narrative est toujours bien représentée, chez AD Galerie (Robert Combas, Hervé Di Rosa) ou à travers le projet solo de Bernard Pras, de même que la photo, chez Dock Sud (Li Wei ou Liu Bolin) ou Valérie Lefebvre (Thomas Jorion).

Art Up

Du 13 au 16 février 2014, de 12 h à 23 h les 13 et 14, de 11 h à 20 h les 15 et 16, Lille Grand Palais, 1, boulevard des Cités-Unies, Euralille (59), www.art-up.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°665 du 1 février 2014, avec le titre suivant : Art Up, le bond en avant

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque