L’Italie participe au développement culturel de l’Irak

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 mars 2009 - 177 mots

BAGDAD (IRAK) [04.03.09] – L'Italie s’apprête à prendre une série d’initiatives pour collaborer avec l'Irak dans sa préservation de son patrimoine.

Lors de la réouverture du Musée de Bagdad, l’Italie a annoncé qu’elle allait participer au développement culturel de l’Irak, en mettant en place une collaboration autour d’initiatives précises, selon ansa.it. Non seulement elle a déjà donné un million d’euros et fourni des experts pour la restauration du musée, mais elle a aussi créé un laboratoire de restauration et a assuré la restructuration des galeries assyriennes et islamiques du musée.

L’Italie, qui développe une expertise dans le domaine de la lutte contre le trafic d’œuvres, va également former des policiers irakiens à la protection d’œuvres d’art, en créant une brigade spécialisée. Elle ambitionne également de rouvrir les musées de Najaf et de Nassiriya, et de créer un musée irakien virtuel. D’autres mesures visent à développer le tourisme dans le pays.

En 2003, environ 15 000 œuvres avaient été pillées en 48h dans le Musée d’antiquités de Bagdad, qui comptait une des plus riches collections archéologiques au monde.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque