Dimanche 23 février 2020

Le plus ancien monastère chrétien d’Irak détruit par l’Etat Islamique

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 22 janvier 2016 - 379 mots

MOSSOUL (IRAK) [22.01.15] – Des images satellites ont révélé que le monastère de Saint-Elie, fondé au VIe siècle par des moines chrétiens assyriens, a été totalement rasé par l’Etat Islamique, probablement entre août et septembre 2014.

Selon des images satellites récemment obtenues par l'Associated Press, le groupe terroriste Etat Islamique a détruit le plus ancien monastère chrétien du d’Irak, Dair Mar Elia, également connu sous le nom de Monastère de Saint-Elie.

L'AP, qui ce mois-ci avait demandé à la société d'images satellite DigitalGlobe de prendre des photographies du site, a publié ces clichés mercredi matin. Ces derniers montrent bien que le complexe monastique vieux de 1 400 ans a été entièrement rasé au bulldozer, et les experts estiment que cette destruction a eu lieu entre août et septembre 2014.

En exil à Erbil (Irak), le révérend Paul Thabit Habib, 39 ans, considère cette destruction comme une « une tentative d’expulser [les chrétiens] hors d'Irak ». De même le Vatican et la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, ont également condamné cet acte de malveillance, qualifié de crime de guerre. « En dépit de leurs crimes incessants, les extrémistes ne seront jamais en mesure d'effacer l'histoire », a déclaré Irina Bokova. « Cela nous rappelle également à quel point les extrémistes sont terrifiés par l'histoire, parce que la compréhension du passé sape les prétextes qu'ils utilisent pour justifier ces crimes et les expose comme des expressions de pure haine et d'ignorance. »

Situé au sud de Mossoul, le complexe de bâtiments composant le monastère de Saint-Elie a été construit au VIe siècle par des moines catholiques assyriens et a été abandonné au XVIIIe siècle, jusqu'à ce que les troupes irakiennes et américaines s’en préoccupent et aident à sa préservation pendant et après la guerre en Irak.

Depuis l’invasion de Mossoul en juin 2014, les membres de l’Etat Islamique n’ont eu de cesse d’anéantir des monuments religieux et des artefacts historiques. Ils ont ainsi détruit des œuvres d’époque assyrienne au Musée de Mossoul, dynamité le sanctuaire chiite dédié à Seth, et fait exploser la bibliothèque centrale de la ville qui contenait pas moins de 8 000 documents anciens. Quant à la population chrétienne, elle aurait chuté d’1,3 million à seulement 300 000 personnes, selon les chiffres communiqués par les autorités religieuses.

Légendes photos

Soldats de l'armée américaine, le 23 janvier 2009, en patrouille devant le monastère de Saint-Elie près de Mossoul en Irak - Photo prise par le Sgt JoAnn'S. Makinano / Courtesy photo archive.defense.gov

Le monastère Saint-Elie en 2005, Mossoul, Irak © Photo Doug - Licence CC BY-SA 4.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque