Lundi 17 décembre 2018

Le Musée d’art contemporain de San Diego La Jolla s’agrandit pour son 75e anniversaire

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 28 octobre 2016 - 392 mots

SAN DIEGO (ETATS-UNIS) [28.10.16] – Parmi les deux sites du Musée d’art contemporain de San Diego, c’est la villa conçue par Irving Gill en 1941 sur les collines de La Jolla qui va bénéficier d’une importante rénovation et extension signée Annabelle Selldorf.

Fêtant cette année ses 75 années d’existence, la villa de La Jolla qui héberge une partie du Musée d’art contemporain de San Diego (MCASD) se fait une toilette et s’offre une extension de près de 3 000 m2, quadruplant les espaces d’exposition et doublant celle du musée à près de 10 000 m2, rapporte The Los Angeles Times. L’architecte choisie n’est autre que la très médiatisée Annabelle Selldorf, dont l’équipe vient par ailleurs d’être sélectionnée pour concevoir l’extension de la Frick Collection.

Surplombant l’océan Pacifique du haut des collines de La Jolla, la villa moderniste conçue en 1915 par Irving Gill (1870- 1936) pour être la résidence d’Ellen Browning Scripps – journaliste et cofondatrice de la société E. W. Scripps Company – a ouvert en 1941 transformé en centre d’art. Au fil des années d’autres architectes sont intervenus (Robert Venturi et Robert Mosher) et la villa est devenue la branche du musée dénommée MCASD La Jolla. L’autre branche, MCASD Downtown, est située dans le centre ville de San Diego, sur le boulevard Kettner.

Après avoir été assurée pendant plus de trente ans par Hugh Davies, la direction du MCASD a été confiée à Kathryn Kanjo, auparavant directrice adjointe, et Hugh Davies est devenu chargé de l’aspect financier de l’extension. Une campagne a été lancée pour lever 75 millions de dollars, une somme qui doit autant financer les travaux que l’augmentation de la dotation du musée. Sur les 56,7 millions de dollars déjà levés, 20 millions ont été données par le couple Joan et Irwin Jacobs sous la forme d’une « subvention défi ».

Le musée, qui compte plus de 4 700 œuvres créées après 1950, est particulièrement renommé pour ses collections d’art minimal, avec notamment des œuvres d’Agnes Martin et de Pop art des années 60-70. L’art conceptuel des années 60 à aujourd’hui, avec par exemple des installations de Robert Irwin, est également bien représenté, de même que l’art latino-américain, et particulièrement mexicain avec des artistes de la région de Tijuana.

Le MCASD La Jolla sera fermé le temps des travaux, qui devraient s’achever à la fin de l’année 2017.

Légende photo

Museum of Contemporary Art San Diego (MCASD), La Jolla, California. © Photo Matthew Field - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque