Samedi 24 février 2018

La Garde des Sceaux veut mettre de l’ordre dans les ventes aux enchères

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 février 2010

PARIS [16.02.10] – Deux mois après la révélation d’une vaste affaire de vols à Drouot qui a conduit à la mise en examen d’un commissaire-priseur et de huit commissionnaires, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie demande une « étude légale et économique » des ventes aux enchères, a-t-on appris vendredi 12 février 2010 auprès du ministère.

Dans une lettre communiquée à l’AFP, la ministre expose les objectifs de la mission. Il lui semble « nécessaire de vérifier si le cadre légal et économique dans lequel se déroulent les ventes aux enchères réalisées par les sociétés de vente volontaires et les commissaires priseurs judiciaires permet d’assurer à l’ensemble des acteurs, notamment aux particuliers, un haut niveau de transparence et de sécurité ».

La mission a été confiée à trois personnalités : Nathalie Casas, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, Catherine Chadelat, conseiller d’Etat et Jean-François de Canchy, inspecteur général à l’administration des affaires culturelles. Les récentes accusations de vols, de détournements et de recels qui ont touché certains acteurs du marché de l’art risque de « nuire à la crédibilité durable » de celui-ci selon la ministre.

Les chargés de mission devraient rendre leurs conclusions d’ici à la fin mars 2010.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque