Wolfgang Laib, entre pollen et cire d’abeilles

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 août 2008

Perdu au beau milieu d’un immense champ de pissenlits, Wolfgang Laib s’applique à en recueillir le pollen. Le travail pourrait paraître laborieux. Pour l’artiste, il n’en est rien. Tout au contraire, cela participe d’une sorte de rituel, de cérémonial, auquel il se prête régulièrement depuis de nombreuses années. Pierres de lait, maisons de riz, environnements de cire d’abeilles, chacune des œuvres que Laib réalise requiert une telle discipline. Il y va ainsi d’un véritable exercice, proprement spirituel, qui est une façon pour lui de quêter après une expérience du sublime. Toutefois, la dimension initiatique qu’implique sa démarche procède non pas tant  de l’exécution du protocole nécessaire à la réalisation de ses œuvres mais dans leur mise en espace. « Celle-ci fait leur place au vide, à la lumière, à la pureté, au silence » note Guy Tosatto, le directeur du Carré d’art, dans le catalogue de l’exposition qu’il consacre à cet artiste allemand. C’est que l’art de Laib, dans cette manière minimale qui le caractérise, vise à réhabiliter certaines des qualités consubstantielles à l’idée d’œuvre. Ce minimalisme ne s’intéresse pas chez lui à l’étude des phénomènes perceptifs mais il est l’expression d’une beauté toute simple. Dans le contexte d’une époque où la production artistique se fonde le plus souvent sur une surenchère de l’image, l’œuvre de Wolfgang Laib déroute et fascine tout à la fois. Par excès et par défaut. Elle institue un temps et un espace autres qui semblent vouloir nous renvoyer à une expérience primordiale et fondatrice, « une sorte d’unité première entre l’homme et l’univers ». Quelque chose d’originel est en effet à l’œuvre dans le travail de Laib qui ne réside pas dans ce qu’il montre mais dans ce qui le porte, à savoir une attitude forte d’un émerveillement et d’une humilité.

NÎMES, Carré d’Art, jusqu’au 30 mai.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°504 du 1 mars 1999, avec le titre suivant : Wolfgang Laib, entre pollen et cire d’abeilles

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque