Dimanche 16 décembre 2018

Un mécénat volontairement limité

Le Journal des Arts

Le 13 juin 1997 - 540 mots

Le montage financier de la Documenta X a nécessité pas moins de trois années de travail afin de réunir les 20,4 millions de deutschemarks (68,5 millions de francs) nécessaires. Le budget du “Skulptur Projekt”? de Münster correspond à moins du tiers, soit 6 millions de deutschemarks (20 millions de francs).

Près de 40 % (8,16 millions de deutschemarks, soit 27,4 millions de francs) des 20,4 millions de deutschemarks (68,5 millions de francs) du budget total de la Documenta X proviennent de la Ville, du Land de Hesse et du gouvernement fédéral allemand. La vente des billets d’entrée, les cessions de droits et la commercialisation de produits dérivés devraient apporter plus de la moitié des fonds nécessaires. Selon Andreas Knierim, directeur du marketing de la Documenta X, les contributions privées ont été limitées à 6 % afin d’interdire toute influence extérieure sur le contenu artistique de l’exposition. La Deutsche Bahn (la compagnie ferroviaire allemande) fera de ses trains, qui arboreront fièrement le logo de la Documenta X, les “ambassadeurs culturels” de la manifestation. Elle diffusera des reportages sur des écrans géants dans le hall des gares du pays et sur les vidéos installées dans certains trains et offrira également des tarifs spéciaux aux voyageurs à destination de Cassel. La Deutsche Bahn étant l’un des principaux sponsors de la Documenta X, des billets d’entrée seront en vente dans les gares, donnant droit à un tarif spécial à destination de Cassel : pour une distance de 300 km aller-retour, deux personnes voyageant ensemble paieront 99 deutschemarks (333 francs), et 149 deutschemarks (500 francs) au-delà.

Le respect de la discrétion
Sony, le second sponsor, fournira le matériel nécessaire aux artistes vidéo et répondra aux besoins techniques des réalisateurs de films sur la Documenta X, ce qui permettra la production de films indépendants. La Sparkasse Bank, le mécène artistique et culturel le plus important d’Allemagne, vient en troisième place pour la manifestation. Elle a demandé à l’artiste autrichien Peter Kogler de créer une carte bancaire qui permettra aux visiteurs de payer sans argent liquide pendant la Documenta X. Les autres sponsors sont la brasserie régionale Binding Brauerei (gastronomie), Volkswagen (transport des artistes et des visiteurs handicapés), IBM Allemagne et SBK Software de Cassel (services Internet, matériel de bureau, technologie pour les œuvres d’art), ainsi que la Deutsche Städte-Reklame (régie publicitaire des villes allemandes) qui offrira 23 000 espaces publicitaires – affiches et panneaux – dans vingt-quatre villes de la République Fédérale, de même qu’à Zurich et à Vienne. Afin de respecter la discrétion avec laquelle Catherine David organise la Documenta X, les affiches – qui reproduisent le portrait de trois artistes participant à l’exposition – ne seront placardées que les soirs des 18 et 19 juin, juste avant le vernissage. Plus modeste, le budget du “Skulptur.Projekte” de Münster est de 6 millions de deutschemarks (20 millions de francs). La moitié vient de fonds publics, apportés à part égale par la Ville de Münster, la Fondation pour l’art et la culture de Nord Rhénanie-Westphalie et la région de Westphalie-Lippe. Le gouvernement fédéral ne subventionne pas l’événement. Les 3 millions deutschemarks (10 millions de francs) restants ont été apportés par des sponsors privés, les plus importants étant la Deutsche Bank, la Fondation Samsung et la Fondation Mondrian d’Amsterdam.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°40 du 13 juin 1997, avec le titre suivant : Un mécénat volontairement limité

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque