Mercredi 17 octobre 2018

jardin

Un jeu d’enfants

L'ŒIL

Le 1 septembre 2000 - 259 mots

La Mission 2000, associée avec Profession Plastique, a choisi la designer Martine Bedin pour mettre sur pied cette exposition itinérante rassemblant de nouveaux jeux pour enfants conçus par neuf designers très connus, deux artistes et six écrivains. Ainsi, après Blois et Caen, c’est au jardin des Tuileries à Paris que l’on peut découvrir ces jeux qui reprennent les activités classiques de la glisse, de l’escalade, de la cabane, du labyrinthe, des cachettes... Ettore Sottsass imagine, avec des espèces de legos multicolores géants, très légers, la possibilité de construire temples et maisons. Andrée Putman propose un labyrinthe fait de rochers gris translucides. Ron Arad fait se gonfler et se dégonfler un gros rocher (rempli de petites balles comme les billes du Seventies du Sacco) que l’on peut escalader et d’où l’on retombe en glissant. Michele de Lucchi propose des parcours mouvants et flottants au-dessus du sol. Mathilde Brétillot et Frédérique Valette ont dessiné un toboggan qui s’enroule comme un ruban translucide. Denis Santachiara, un gros nuage gonflable bleu qui semble respirer et dont les grands pistils ressemblent à une forêt mystérieuse où se faufiler. Piotr Sierakowski crée un amoncellement de branches molles inextricables à explorer. Daniel Wnuk, un mur-tambour musical. Jean-Charles Blais a choisi une longue ombre portée sur le sol et Nathalie du Pasquier une marelle sensorielle. Parmi les textes inédits gravés sur des bancs-murets, retenons ceux de Marie Ndiaye et de Sophie Anargyros. Voici des jeux de jardins publics enfin réinventés avec couleur et gaieté, grâce aux nouvelles maléabilités du plastique.

PARIS, Jardin des Tuileries, 14 septembre-4 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°519 du 1 septembre 2000, avec le titre suivant : Un jeu d’enfants

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque