Vendredi 14 décembre 2018

Clermont-Ferrand (63)

Tobias : Bizarre vous avez dit bizarre ?

Frac Auvergne - Jusqu’au 20 janvier 2013

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 17 décembre 2012 - 327 mots

Les jumeaux Gert et Uwe Tobias forment un drôle de tandem adepte de l’éclectisme. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on s’en prend plein les yeux dans l’exposition qui leur est consacrée par le Frac Auvergne à Clermont-Ferrand.

Toutes les œuvres sont sans titre et numérotées par inventaire, des compositions parfois monumentales où croissent un vocabulaire hirsute et une technique ancestrale : la gravure sur bois. Les frères admettent le dessin comme fil d’Ariane, mais, dans cette exposition, c’est aussi le collage qui prédomine. Si les œuvres fourmillent d’éléments, grouillent d’énergie, l’accrochage brille, lui, par sa sobriété et par sa rigueur : ligne noire courant dans l’espace et orchestrant les plus petits formats, cimaises blanches ou bleu marine comme toiles de fond.

Pour eux qui sont déjà passés par la projectroom du MoMA de New York en 2007, les espaces plus intimes du Frac jouent presque les cabinets de curiosités pour leurs œuvres bizarres combinant tout un registre de références allant de Miró à Ensor, du Bauhaus à Yves Tanguy. Leur carrière commencée en 2001 est florissante et a séduit des collectionneurs comme Charles Saatchi, qui apprécie le côté carnavalesque des compositions. Les frères n’hésitent pas à brasser les médiums, un côté touche-à-tout déstabilisant bien contrebalancé par la présentation « freinée » du Frac qui n’a rien surajouté à cette cacophonie maîtrisée. Leur œuvre est stylistiquement et par ses références un peu hors du temps, déconnectée du réel, se déployant comme un refuge pour l’imaginaire, et elle n’a pas peur de brasser les codes de l’abstraction et du naïf. Certaines pièces se font plus franchement géométriques, tandis que d’autres cultivent des formes biomorphiques plus fluides, unies par une sourde tension.

L’art de Gert et Uwe Tobias est à leur image, ténébreux, et se déguste en deux tomes, l’exposition et son catalogue. Une belle entrée en matière pour cette première fois française.

Voir « Gert & Uwe Tobias »

Frac Auvergne, 6, rue du Terrail, Clermont-Ferrand (63), www.frac-auvergne.fr

Voir la fiche de l'exposition : Gert & Uwe Tobias

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°653 du 1 janvier 2013, avec le titre suivant : Tobias : Bizarre vous avez dit bizarre ?

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque