Vendredi 20 septembre 2019

Musée

Quelles sont les meilleures expositions de la rentrée dans le monde ?

Par Melchior Bachelot · L'ŒIL

Le 2 septembre 2019 - 1011 mots

MONDE

Pour le savoir, la rédaction de L’Œil a repéré pour ses lecteurs les 13 expositions à ne pas manquer dans le monde.

Albrecht Dürer, Adoration des mages, 1504, huile sur bois, 99 × 113,5 cm. © Galerie des Offices
Albrecht Dürer, Adoration des mages, 1504, huile sur bois, 99 × 113,5 cm.
© Galerie des Offices
1• Len Lye

Musée Tinguely, Basel (Suisse). Du 23 octobre 2019 au 26 janvier 2020. www.tinguely.ch

L’artiste néo-zélandais Len Lye (1901-1980) travaillait à la fois le cinéma, la sculpture et l’écriture, le tout dans une démarche profondément expérimentale. Le Musée Tinguely présente l’étendue de son travail au fil d’un parcours qui met en avant les liens entre les différentes pratiques.

2• Natalia Goncharova : une femme d’avant-garde

Palazzo Strozzi, Florence (Italie). Du 28 septembre 2019 au 12 janvier 2020. www.palazzostrozzi.org

Figure de proue de l’avant-garde russe, l’artiste totale Natalia Goncharova (1881-1962) fait l’objet, après Londres, d’une rétrospective à Florence. À la croisée de la tradition de l’icône religieuse et des courants les plus modernes, son œuvre sera présentée sous toutes ses formes : peintures, sculptures, costumes, décors de ballets… L’accrochage inclus également des travaux d’artistes qui l’ont influencée parmi lesquels Picasso, Matisse, Balla et Boccioni.

3• Pieter de Hooch à Delft

Musée Prinsenhof Delft (Pays-Bas). Du 11 octobre 2019 au 16 février 2020. www.prinsenhof-delft.nl

Delft met à l’honneur son patrimoine en exposant Pieter de Hooch (1629-1684), le peintre de ses intérieurs et de ses cours. Focalisée sur la période delftoise (1655-1660), l’exposition met en avant les travaux représentant la vie domestique, le quotidien et l’intimité. Parmi les œuvres présentées, six viennent de collections privées (dont deux de la Royal Collection d’Elizabeth II), l’occasion unique d’enrichir sa connaissance de l’artiste de toiles habituellement inaccessibles.

4• Hans Baldung Grien

Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe (Allemagne). Du 30 novembre 2019 au 8 mars 2020. www.kunsthalle-karlsruhe.de

Du gothique tardif à la Renaissance, jusqu’au maniérisme : Hans Baldung (1484-1545) a parcouru les styles tout en les marquant de sa singularité. Son œuvre, pris entre un pôle sacré et un pôle profane, se distingue par son expressivité et son excentricité. En parallèle de la collection du musée, plus de 200 prêts enrichissent l’accrochage, lequel intègre des travaux de maîtres contemporains de l’artiste (Dürer, Cranach…).

5• Nam June Paik

Tate Modern, Londres (Angleterre). Du 17 octobre 2019 au 9 février 2020. www.tate.org.uk

Le pionnier de l’art numérique est à redécouvrir à la Tate avec l’exposition « The Future is Now », une rétrospective embrassant l’intégralité des 50 ans de carrière de l’artiste. Une insistance est portée sur l’aspect international de son parcours par une mise en lumière de ses collaborations avec Cage, Beuys… Plus de 200 travaux sont présentés.

6• Albrecht Dürer

Musée Albertina, Vienne (Autriche). Du 20 septembre 2019 au 6 janvier 2020. www.albertina.at

Les murs de l’Albertina accueillent plus de 200 travaux du maître allemand de la Renaissance. Si l’accrochage comprend un certain nombre d’huiles et d’aquarelles, il sera nettement focalisé sur ses études d’animaux, d’hommes, de costumes… Le parcours interrogera le statut de ces « dessins préparatoires » qui, dans le cas de Dürer, par leur perfection technique et leur qualité artistique, préfigurent ainsi l’autonomie future du dessin.

7• Van Gogh et les siens

Musée Noordbrabants, Bois-le-Duc (Pays-Bas). Du 21 septembre 2019 au 12 janvier 2020. www.hetnoordbrabantsmuseum.nl

L’exposition présente en négatif du Van Gogh solitaire et tourmenté, un Van Gogh aimant et proche de ses amis. La vie intime du peintre est parcourue dans sa chronologie au travers d’œuvres réalisées pour son entourage et de documents personnels : lettres, carnets de croquis, recueil de poèmes. Parmi les chefs-d’œuvre présents : La Nature morte avec la Bible, L’Arlésienne et La Berceuse.

8• Dalí et Magritte

Musée Magritte, Bruxelles (Belgique). Du 11 octobre 2019 au 9 février 2020. www.fine-arts-museum.be

Magritte et Dalí passent l’été 1929 ensemble, l’occasion pour ces deux grands surréalistes de partager leurs pensées et leurs pratiques. S’ils se sont éloignés avec le temps, leurs travaux ont cependant toujours conservé la trace de cette affinité. Avec plus de 80 œuvres, l’exposition du Musée Magritte explore les proximités philosophiques et esthétiques des deux artistes ainsi que leurs liens personnels.

9• Momies égyptiennes

Musée des beaux-arts de Montréal (Canada). Du 14 septembre 2019 au 2 février 2020. www.mbam.qc.ca

Passée par Sydney, Hong Kong et Taïwan, l’exposition du British Museum « Momies égyptiennes » poursuit son parcours à Montréal. Rendu possible par les dernières avancées technologiques et scientifiques en archéologie, le parcours propose une reconstitution rigoureuse de la vie de six individus ayant vécu aux abords du Nil entre 900 av. J.-C. et l’an 180. L’exposé scientifique, prenant la forme d’imageries numériques 3D et de visualisations interactives, se conjugue à la présentation physique de plus de 200 antiquités pour faire revivre en détails le quotidien de ces existences du passé.

10• Nicolas Maes

Mauritshuis, La Haye (Pays-Bas). Du 17 octobre 2019 au 19 janvier 2020. www.mauritshuis.nl

En prolongement de sa série d’expositions sur Rembrandt, le Musée Mauritshuis présente un de ses plus brillants élèves : Nicolas Maes. Trente toiles de l’artiste sont réunies, de ses scènes bibliques jusqu’à ses représentations de la vie domestique et ses portraits, faisant de cet événement la plus grande exposition jamais organisée autour du peintre.

11• Keith Haring

Bozar, Bruxelles (Belgique). Du 6 décembre 2019 au 19 avril 2020. www.bozar.be

La production de l’artiste américain est à redécouvrir sous l’angle de son militantisme dans la lutte contre le sida, l’apartheid et le désarmement nucléaire. Peintures de grands formats, posters, collages, vidéos, objets peints : le parcours éclaire le spectateur sur l’idée « d’art public » revendiqué par Haring.

12• Martin Barré

Mamco, Genève (Suisse). Du 9 octobre 2019 au 2 février 2020. www.mamco.ch

Martin Barré (1924-1993) est l’une des grandes figures françaises de l’abstraction. Son œuvre, en perpétuelle évolution, a toujours gardé comme horizon la volonté d’un art autonome, où la peinture n’est que la peinture. La rétrospective genevoise retrace son œuvre suivant les cinq grandes périodes qui la composent, y compris sa période dite de « l’épisode conceptuelle » qui inclut ses expérimentations sur la photographie.

13• Antony Gormley

Royal Academy of Arts, Londres (Angleterre). Du 21 septembre au 3 décembre 2019. www.royalacademy.org.uk

La Royal Academy consacre 13 salles à la rétrospective du sculpteur contemporain. L’accrochage comprend ses sculptures, ses dessins et ses installations immersives, dont certaines œuvres produites spécialement pour l’événement.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°726 du 1 septembre 2019, avec le titre suivant : Les meilleures expositions de la rentrée dans le monde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque