Dimanche 25 juillet 2021

Art contemporain

Pleins soleils

Par Henri-François Debailleux · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2021 - 554 mots

La 14e édition de la Saison d’art est ouverte au domaine de Chaumont-sur-Loire. Les artistes invités ont pris possession des lieux en y déroulant leurs œuvres selon la thématique du fil.

Chaumont-sur-Loire. Le calame est un morceau de roseau taillé dont on se servait pour écrire sur des tablettes d’argile. L’artiste belge Carole Solvay lui préfère la tige blanche et nacrée d’une plume d’oiseau destinée au même usage. Une multitude de ces calames reliés entre eux par du fil de fer forment, dans l’asinerie, L’Arbre à palabres, une splendide suspension aérienne qui joue avec la lumière et les courants d’air. Au premier étage, selon un principe inversé, Résonances évoque un massif corallien entièrement composé de plumes d’oie reliées par des points de colle blancs qui dessinent un entrelacs de lignes comme autant de fils d’Ariane. Née en 1954, Carole Solvay, qui n’avait jamais exposé en France, fait partie de ces artistes peu connus que Chantal Colleu-Dumond, la directrice du domaine, aime révéler. Elle a classé l’artiste parmi les « Anges », l’une des trois catégories avec celle des « Revenants » et celle des « Ogres », dans lesquelles elle répartit la petite quinzaine d’artistes sélectionnés pour chaque édition. Dans cette même première catégorie composée d’œuvres « subtiles, délicates, poétiques », dit-elle, elle a également sélectionné Chiharu Shiota. Nettement plus connue, l’artiste japonaise a composé, pour la galerie basse du fenil, une installation aérienne et arachnéenne, réseau complexe de fils en nylon comme autant de neurones dans une sorte de brume qui s’élève d’un tapis de mousse verte.

Le fil conducteur

À l’honneur cette année, la thématique du fil se retrouve en version barbelée chez l’artiste palestinien Abdul Rahman Katanani. Il a accroché dans un arbre du parc historique une grappe de nids qui ne manque pas de piquant. Ce sont encore des fils, mais de nylon, qui structurent la splendide installation, dans la grange aux abeilles, du Britannique Chris Dury ; accrochées à ces fils, des milliers de brindilles de prunellier et de lichens donnent à l’ensemble la forme d’un champignon, entre l’atomique et l’amanite. Des fils encore, pour l’Américaine Sheila Hicks qui, classée dans la catégorie des « Revenants », a installé de façon pérenne dans l’escalier d’honneur du château dix « satellites » qui dessinent une constellation de couleurs.

Parmi les « Revenants », outre Pascal Convert, on trouve l’artiste malgache Joël Andrianomearisoa dont une tapisserie en polyester, nylon et fils plastiques fait pousser la nature sur toute la hauteur du mur de la cour Agnès Varda. Dans les salles tout autour de la cour sont accrochées les œuvres sur papier de trois grands dessinateurs, Fabien Mérelle, François Réau et Min Jung-yeon (Corée du Sud). Enfin pour la catégorie des « Ogres », Chantal Colleu-Dumond entend là « mettre en avant des artistes […] insuffisamment mis en lumière », ainsi Paul Rebeyrolle. Et plus précisément ses paysages, peu connus, avec, dans les appartements privés du prince et la princesse de Broglie, un beau panoramique composé d’une trentaine de tableaux. Ils voisinent avec les estampes de Dubuffet de la série des « Phénomènes » naturels, présentés ici dans la nouvelle et bien nommée galerie du Porc-épic.

Enfin, Miquel Barceló s’est vu passer commande d’une œuvre pérenne financée par la Région Centre-Val de Loire. L’artiste est en train de concevoir pour l’un des bosquets du parc historique une sorte de conque (ou grotte) en céramique. L’installation a dû être reportée à fin septembre

 

Saison d’art 2021,
jusqu’au 1er novembre, domaine de Chaumont-sur-Loire, Centre d’arts et de nature, 41150 Chaumont-sur-Loire.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°571 du 9 juillet 2021, avec le titre suivant : Pleins soleils

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque