Vendredi 23 février 2018

musée

Pierre Charpin revient de suite

L'ŒIL

Le 1 février 2008

« Torno Subito » : « je reviens de suite » en italien. La signification du titre, ironique, vient sans doute des ateliers du Cirva de Marseille où cette très belle collection de vases a été conçue et réalisée pendant quatre ans. Quatre séries de vases font face au spectateur, comme un tableau vivant et vibrant composé soigneusement. Qu’ils soient lisses, gravés, peints ou sérigraphiés, tous déclinent la forme du cylindre, plus ou moins large et long. Leurs variations sont toujours d’ordre architectural.
On pense bien sûr aux séries de « colonnes » de certaines céramiques anciennes de Sottsass, mais ici le jeu du verre et de sa supposée transparence, ou de sa soi-disant légèreté est un jeu plein de finesse. Jeux d’attache aussi, jeux de couleurs, très vives et joyeuses, plus ternes quand le verre se superpose. Jeux d’illusions lorsque la plaque de verre rectangulaire est insérée frontalement dans le cylindre et non collée. Un seul souhait : que les entreprises françaises ouvrent enfin leurs yeux et leur bon sens et produisent ces prototypes simples et magnifiques ! Sinon c’est à désespérer du design français.

- PARIS, Musée des Arts décoratifs, 107-11, rue de Rivoli, tél. 01 44 55 57 50, 9 octobre-16 décembre, cat. éd. Grégoire Gardette, 32 p.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°532 du 1 décembre 2001, avec le titre suivant : Pierre Charpin revient de suite

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque