Archéologie

« Mémoires d’Hadrien » dans la bibliothèque verte

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 1 mars 2016 - 725 mots

À travers le roman de Marguerite Yourcenar, le Forum antique de Bavay raconte la vie et le contexte de l’empereur Hadrien dans une mise en scène destinée aux scolaires.

BAVAY - Des jouets Kapla sur le sol pour construire son propre édifice antique, des tablettes tactiles avec des quiz, un immense portrait d’Antinoüs posé à même le sol alors qu’on s’attendrait à le voir en hauteur… pas de doutes, on est plutôt dans une exposition pour les scolaires. Un parti pris parfaitement assumé par la conservatrice du musée et c’est donc ainsi qu’il faut apprécier cette exposition sur Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien. Du reste, il n’y a pas de raison impérieuse pour que le Forum antique de Bavay organise ce rapprochement. Hadrien (76-138) est peut-être passé par Bagacum, au carrefour de plusieurs grandes voies romaines lorsqu’il est allé dans le Nord, mais à l’époque cet immense forum n’était sans doute pas achevé. Quant à Marguerite Yourcenar, elle n’a pas d’autres liens avec Bavay que d’avoir vécu les premières années de son enfance à Lille et d’avoir donné son nom à une résidence pour artistes également propriété, comme le musée, du département du Nord.

Une œuvre littéraire proche de la vérité
En revanche raconter la vie de cet empereur esthète et bâtisseur à travers le célèbre roman de Yourcenar est tout à fait approprié. Ainsi que le rappelle la première section du parcours, ce roman historique est le fruit de vingt ans de recherches parmi des milliers de documents par la première femme élue à l’Académie française. Pour de nombreux historiens, cette œuvre littéraire a presque une valeur scientifique tant elle est proche de la vérité historique. Reste que réaliser la scénographie de deux « objets » distincts (un roman et une biographie) n’est pas si facile que cela et le musée n’a pas démérité dans ce registre.

Dans un espace restreint et encombré où les sections s’entremêlent, la conservatrice a – compte tenu du public visé — privilégié la pédagogie en ayant recours à moult panneaux de textes, des cartes et de nombreuses reproductions d’œuvres d’art. Ce « matériel » muséographique accompagne un choix limité, mais de qualité, de pièces antiques. La famille de l’empereur est illustrée par de nombreux bustes prêtés par Le Louvre, le Musée Saint-Raymond de Toulouse et même le British Museum. Les élèves ne manqueront pas de sourire devant le Cahier d’Ammonios, fait de bois et de cire venant d’Égypte, sur lequel on distingue un poème ou des exercices de mathématique. Antinoüs, le jeune compagnon d’Hadrien mort mystérieusement dans le Nil est le sujet de la dernière section, représenté par plusieurs bustes (dont celui posé sur le sol) et pièces de monnaie révélant la notoriété grandissante du personnage après sa mort. Yourcenar fait ainsi dire à Hadrien : « l’éphèbe sombre et délicieux est devenu pour la piété populaire l’appui des faibles et des pauvres, le consolateur des enfants morts ».

Le Forum antique veut entrer dans le XXIe siècle

Avec le Musée Matisse au Cateau-Cambrésis, le Musée de Flandre à Cassel, le futur Musée du Verre à Sars-Poteries et le Forum Antique de Bavay racheté en 2000, le Conseil départemental du Nord est l’une des collectivités territoriales les plus riches en équipements muséaux. Cette richesse constitue autant de charges financières pour un département déjà lourdement handicapé par ses dépenses sociales. Malgré tout, Jean-René Lecerf, son président, a accepté d’entreprendre par étapes de vastes et lourds travaux sur le site compte tenu de l’importance des lieux. L’urgence concerne d’abord l’installation d’une couverture au-dessus du cryptoportique qui borde l’un des petits côtés du forum et dont il reste plusieurs éléments architecturaux encore bien conservés. Cette couverture, d’un coût d’environ de 4 millions d’euros, va à la fois permettre de protéger ce patrimoine et d’accueillir dans de meilleures conditions le public, source de revenus. Dans un second temps, un nouveau musée sera construit de l’autre côté du forum afin d’offrir des espaces d’exposition plus spacieux – l’actuel musée étant très à l’étroit. Le bâtiment actuel, construit en 1976, sera alors transformé en Centre de conservation et d’études archéologiques pour peut-être obtenir le retour de pièces issues des fouilles de Bavay déposées au Musée national de Saint-Germain-en Laye.

J.-C.C.
Yourcenar %26 Hadrien

Commissariat-général : Véronique Beirnaert-Mary directrice du Forum antique de Bavay et Achmy Halley, directeur de la Villa départementale Marguerite Yourcenar
Nombre d’œuvres : environ 50

Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien

Jusqu’au 30 août 2016, Forum antique de Bavay, Allée Chanoine Biévelet, 59570 Bavay, tlj sauf mercredi et samedi matin, 9h-12h, 13h-18h, tel 03 59 73 15 50, www.forumantique.lenord.fr, tarif 5 €.

Légende photo
Antinoüs Mondragone, entre 130 et 138, marbre, provenant de la Villa Mondragone, région du Latium, Musée du Louvre, Paris. © Musée du Louvre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°452 du 4 mars 2016, avec le titre suivant : « Mémoires d’Hadrien » dans la bibliothèque verte

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque