Roubaix (59)

Les sources musicales de Marc Chagall

La Piscine jusqu’au 31 janvier 2016

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 18 novembre 2015 - 303 mots

Parmi les trois événements à l’affiche consacrés à Chagall (à Roubaix, Paris et Tourcoing), l’exposition roubaisienne intitulée « Les Sources de la musique » fait référence à l’un des deux panneaux décoratifs que l’artiste réalisa pour le Metropolitan Opera de New York en 1966.

L’autre étant Le Triomphe de la musique. À travers plus de deux cents œuvres, dont certaines émanent de prêts prestigieux, le parcours explore la relation vitale que Chagall entretient avec la musique et la part de celle-ci dans son inspiration et l’élaboration de son œuvre. Le premier volet intitulé « Racines » évoque les figures familiales (David à la mandoline) et la maison d’enfance dans le shtetl de Vitebsk. Le deuxième, « Archétypes », se concentre quant à lui sur les figures récurrentes qui peuplent son univers, des éléments de mémoire liés à son contexte familial que l’artiste a intégrés et qui deviennent une signature plastique : David, roi musicien arborant sa harpe, le coq, avatar récurrent de l’artiste, le violoniste klezmer des orchestres de mariage (Le Mariage) et son instrument (emblème du monde musical juif), Les Gens du voyage et le Juif errant en exil comme lui, le théâtre et le cirque, en osmose avec l’univers esthétique de l’artiste. Le volet suivant explore une partie plus subtile où la musicalité s’inscrit dans le rythme graphique et l’harmonie colorée (Hommage à Apollinaire) et dans le rythme du langage dont le yiddish est la musique juive. La dernière section intitulée « Partition monumentale » évoque les grands travaux réalisés dans les dernières années : les « transparentes lumières » des vitraux créés notamment pour la synagogue d’Hadassah à Jérusalem et la fresque gigantesque (220 m2) du plafond de l’Opéra Garnier réalisée en hommage aux compositeurs d’opéra et à leur œuvre qui porte à son apogée son amour pour la musique.

« Marc Chagall, Les Sources de la musique »

La Piscine, 23, rue de l’Espérance, Roubaix (59), www.roubaix-lapiscine.com

Légende photo
Marc Chagall, David à la Mandoline, 1914, huile sur papier, marouflé sur carton, 50 x 37.5 cm, collection particulière.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°685 du 1 décembre 2015, avec le titre suivant : Les sources musicales de marc Chagall

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque