Mercredi 14 novembre 2018

Les desseins d’Artschwager

Winterthour innove avec sa production graphique

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 4 avril 2003 - 582 mots

Réunissant quarante-cinq dessins des années 1960 à 2002, mais aussi une quarantaine de tableaux et objets, l’exposition que consacre le Kunstmuseum de Winterthour à Richard Artschwager est la première à porter un regard aussi attentif à tout un pan de la création de l’Américain. Le dessin joue en effet un rôle central dans la démarche de l’artiste.

WINTERTHOUR - Loin de proposer un aperçu chronologique de quarante ans de création, Dieter Schwartz, commissaire de l’exposition et directeur du Kunstmuseum de Winterthour, a préféré un accrochage thématique qui conduit à des rapprochements d’œuvres de différentes périodes de la carrière de Richard Artschwager. Ainsi, la première salle de l’exposition de l’Américain se concentre sur le portraitiste, avec en clin d’œil la pièce Mirror and Wood Construction (1962) qui, de face, renvoie au visiteur une vision “cubiste” de son visage. Ici sont réunies quelques-unes des peintures exécutées par l’artiste à partir de photographies, une pratique engagée dès 1962, soit sensiblement à la même époque que pour Gerhard Richter. De nombreuses œuvres sont réalisées non pas sur toile mais sur Celotex, qui donne du relief à la peinture. Dans une note de 1992, Artschwager précise que cette matière lui “a parfois été un support artistique utile dans le sens où elle libère le dessin de la main et lui permet davantage de se déplacer dans un espace occupé d’ordinaire par la peinture (sur toile). Elle garde l’intimité grâce à ses caractéristiques proches du papier, mais lui permet de réagir à une plus grande distance physique, et de ce fait mentale, à cause de sa grande rudesse”. Dans cette même salle est présentée Falling Man III (2001), une peinture sur filaments de caoutchouc réalisée à partir d’une photographie reproduite dans de nombreux magazines d’un homme tombant dans le vide après s’être jeté des fenêtres du World Trade Center en flammes, le 11 septembre 2001.
Dans l’espace suivant est proposé un ensemble de dessins abstraits, feuilles minimalistes, qui précèdent la présentation d’Eugenia, un étrange polyptyque holographique. L’exposition se poursuit avec des pièces qui font plus directement référence à l’architecture et au design, dont notamment Blue Chair (1966), une pièce en Formica que n’auraient pas reniée les designers du groupe Memphis. Dans ce type d’œuvres, rares dans l’exposition, et comme dans la pièce d’angle Splatter Table and Chair (1999), l’artiste utilise des matériaux qu’il a appris à façonner alors qu’il travaillait comme ébéniste. Entre le meuble, la question de l’habitat et, plus largement, celui du volume, l’exposition s’achève par des peintures d’immeubles, d’intérieurs, dont les cadres tiennent une place non négligeable. L’idée épouse la forme mais toujours avec une grande économie de moyens.
S’inscrivant plus largement dans la suite de la rétrospective des tableaux et objets de Richard Artschwager présentée en 2001 à Nuremberg, Londres et Vienne, l’exposition de Winterthour montre le rôle central que joue chez l’artiste le dessin dans l’élaboration de sa réflexion, et le développement de son corpus d’œuvres notamment tridimensionnelles. Empruntant parfois son langage au minimalisme, l’artiste n’est pas insensible à la décoration dans son aspect le plus noble. Ne fuyant pas une certaine forme de réalisme, son travail ne se soustrait pas non plus à une analyse sociale de la civilisation occidentale de ces quarante dernières années.

RICHARD ARTSCHWAGER – TABLEAUX, DESSINS, OBJETS 1960-2002

Jusqu’au 25 mai, Kunstmuseum, Museumstrasse 52, Winterthour, Suisse, tél. 41 52 267 58 00, tlj sauf lundi 10h-17h, mardi 10h-20h ; publications : Richard Artschwager, Drawings 1960-2002, 152 p., 35.- CHF ; Richard Artschwager, Texts and Interviews, 72 p, 35.- CHF.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°168 du 4 avril 2003, avec le titre suivant : Les desseins d’Artschwager

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque