Mardi 18 décembre 2018

Décès de l’artiste américain Richard Artschwager

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 12 février 2013 - 354 mots

ALBANY (ÉTATS-UNIS) [12.02.13] – Richard Artschwager, créateur polyvalent mêlant design, peinture et sculpture, est décédé à l’âge de 89 ans. Ses recherches artistiques autour de l’animation de l’espace, et ses mélanges savants des genres, en ont fait un artiste emblématique du XXe siècle.

Peintre et sculpteur américain, connu pour ses « BLP » et ses chaises en formica, Richard Artschwager est décédé samedi 9 février 2013 dans l’État de New York à l’âge de 89 ans. Il aurait succombé à l’hôpital suite à un accident vasculaire cérébral, comme l’a rapporté le New York Times, se référant à une déclaration de l’épouse de l’artiste.

Grande figure du minimalisme, qu’il a confronté à d’autres mouvements aussi bien qu’il a mêlé les techniques et les matériaux, Richard Artschwager émerge dans les années 60 en dépassant le rôle utilitaire des objets qu’il dessine et fabrique depuis plusieurs années. L’artisan suit la vocation d’artiste à laquelle sa mère et sa première épouse le poussaient ; il conçoit des meubles et des objets muraux dans une démarche nouvellement artistique qui utilise notamment le celotex et le formica. Couleurs pop, pureté minimaliste, géométrie surréaliste dialoguent ensemble et travaillent sur la perception de l’espace.

Les années 60, c’est aussi la naissance des « BLP », signes de ponctuation démesurés que Richard Artschwager imagine sous différentes formes peintes et sculptés, et dans de multiples matériaux. Noirs et forts de caractère, les BLP « ponctuent » le lieu où ils sont installés, selon cette recherche d’animation spatiale poursuivie par l’artiste, mais aussi selon son penchant pour les références linguistiques. Les BLP deviendront l’une des marques de fabrique d’Artschwager, qu’il déclinera sous la forme de pochoirs, d’autocollants et de bas-reliefs.

Ses œuvres figurent aujourd’hui parmi les plus grandes collections du monde. Il a participé à d’importantes expositions internationales, comme la Biennale de Venise ou la Documenta de Kassel. En 2007, il vit une sorte de consécration en recevant le prix Haftmann, l’un des mieux dotés d’Europe, qui récompense un « artiste vivant ayant produit une œuvre de première importance ». Sa dernière grande rétrospective au Whitney Museum de New York venait juste de prendre fin.

Légende photo

Richard Artschwager - Diderot's Last Resort (1992) - © Photo 16 Miles of String - 2011 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque