Paris 16e

Les architectes au secours du monde

Cité de l’architecture et du patrimoine Jusqu’au 6 octobre 2014

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 22 août 2014 - 301 mots

Depuis 2007, le Global Award for Sustainable Architecture met en avant des projets et des architectes en prise avec les bouleversements économiques, humains et politiques particulièrement sensibles depuis la première crise pétrolière.

Ce jeune prix n’est pas une nouvelle médaille au palmarès d’agences, mais rend visible une scène internationale affrontant les défis du monde contemporain – uniformisation de la construction, migrations et habitat précaire, épuisement des ressources – loin du système des commandes et des gestes créatifs de ceux que l’on a baptisé les « starchitectes ». Une scène réunie pour la première fois à la Cité de l’architecture pour une exposition-manifeste. Son titre, « Réenchanter le monde », donne le ton, il est inspiré du livre de Bernard Stiegler, témoin de l’avilissement des esprits par la mondialisation et le consumérisme. Transposée à l’architecture, la réflexion mène « au renversement des difficultés provoquées par ces transitions mondiales pour relever le niveau de civilisation par l’architecture », explique Marie-Hélène Contal, commissaire de l’exposition, repoussant avec humour les mauvais esprits qui pourraient y voir des initiatives de « gentils bobos alternativo-sympathiques ». Les projets réalisés sont présentés sur des cubes en cartons empilés et mobiles comme des pierres construisant un monde nouveau. De Bruxelles à Tijuana, tous ont les mêmes ambitions: s’appuyer sur la main-d’œuvre locale, utiliser les ressources à proximité, s’adapter au terrain, restaurer plutôt que reconstruire et penser à long terme. Au Burkina-Faso, l’architecte Diébédo Francis Kéré refuse les parpaings importés et construit à partir des techniques et des matériaux connus localement. Le Néerlandais Anne Feenstra a choisi d’implanter l’agence Afir en Afghanistan et lutte avec les populations contre la reconstruction programmée et imposée. Plus proche de nous, à Bruxelles, l’agence MDW réinvestit le patrimoine industriel belge. Un laboratoire d’idées qui se prolonge dans le manifeste collectif publié à cette occasion.

« Réenchanter le monde »

Cité de l’architecture et du patrimoine, 1, place du Trocadéro, Paris-16e, www.citechaillot.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°671 du 1 septembre 2014, avec le titre suivant : Les architectes au secours du monde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque