Mercredi 12 décembre 2018

Liège (Belgique)

L’épopée des tableaux de Paul Rosenberg

Musée de la Boverie jusqu’au 29 janvier 2017

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 18 octobre 2016 - 323 mots

Pour sa deuxième exposition, le Musée de la Boverie s’offre une ambassadrice de choix. Son aura n’est d’ailleurs pas étrangère à l’engouement de la presse internationale pour cet événement. Les journalistes étaient en effet nombreux à avoir fait le déplacement à Liège et à espérer un entretien avec celle qui est devenue célèbre grâce à ses interviews du dimanche soir.

Car cette fois, Anne Sinclair n’est pas venue poser des questions mais y répondre, et raconter l’histoire passionnante de son grand-père : Paul Rosenberg. Un aïeul à qui elle a consacré un livre en 2012, où elle narrait la trajectoire de ce marchand d’art mythique. Hérault de la modernité, ami et agent des plus grands noms de l’avant-garde, le galeriste a été pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Contraint à l’exil aux États-Unis puis spolié, il n’a pu récupérer qu’une partie des œuvres volées. « Une soixantaine de tableaux sont encore dans la nature, et nous ne sommes pas sûrs qu’ils réapparaissent un jour, mais des historiens et des experts continuent de les chercher », précise la marraine de la manifestation. Pour préparer l’exposition, c’est un tout autre travail auquel se sont livrés les commissaires : retrouver des œuvres majeures ayant transité par la galerie et aujourd’hui conservées dans de prestigieux musées et collections privées. Picasso, Léger, Braque ou encore Laurencin, tous les poulains de Rosenberg sont à nouveau réunis. Ces tableaux sont accompagnés d’importantes archives qui éclairent sur le fonctionnement du marché de l’art dans la première moitié du XXe siècle, le sort de l’art dégénéré et la lutte pour la restitution. L’aventure de Robe bleue dans un fauteuil ocre de Matisse rendue aux héritiers seulement en 2014 constitue ainsi un cas d’école particulièrement édifiant. L’exposition constitue un bel et nécessaire hommage qui transcende la seule dimension familiale et qui se distingue par son effort de vulgarisation et de contextualisation… tout en donnant de très beaux morceaux de peinture.

21, rue de la Boétie

Musée de la Boverie, Parc de la Boverie, 3, Liège (Belgique), www.laboverie.com

Légende Photo :
Pablo Picasso, La Famille Soler, huile sur toile, Musée d’art moderne et contemporain, Liège © MAMAC Liège

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°695 du 1 novembre 2016, avec le titre suivant : L’épopée des tableaux de Paul Rosenberg

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque