Art ancien

Colmar (68)

Le “Retable d’Issenheim”

Musée Unterlinden

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 6 juillet 2020 - 100 mots

Ne pas s’arrêter pour le voir serait une faute ! Trésor du Musée – entièrement réaménagé – d’Unterlinden, le Retable d’Issenheim est également un chef-d’œuvre universel de l’art.

Peint par Grünewald entre 1512 et 1516 et sculpté dans sa partie basse par Haguenau, cet imposant polyptyque représente des épisodes de la vie du Christ et de saint Antoine afin d’offrir réconfort et consolation aux malades du « feu sacré », fléau épidémique au Moyen Âge. Son Christ souffrant sur la croix a peu d’équivalents dans l’histoire de l’art, à l’exception du Christ mort au tombeau d’Holbein, aujourd’hui conservé au Kunstmuseum de Bâle.

Musée d’Unterlinden, place Unterlinden, Colmar (68), www.musee-unterlinden.com

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°735 du 1 juillet 2020, avec le titre suivant : Le “Retable d’Issenheim”

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque