Les Baux-de-Provence (13)

La lumière dans tous ses éclats

Carrières de lumières jusqu’au 5 janvier 2014

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 25 juin 2013 - 315 mots

Situé au cœur des Alpilles, l’antique pays des Baux est l’un des lieux les plus admirables de France.

Rien d’étonnant que Dante ait choisi ce labyrinthe rocheux du « Val d’Enfer »  pour figurer sa Divine Comédie. Les carrières du Val d’Enfer ont été creusées au fil des années pour y extraire le calcaire blanc servant à la construction du château des Baux. Dans les années 1960, Jean Cocteau découvre ce lieu dont il fait le décor de son film Le Testament d’Orphée. Depuis lors, les carrières deviennent un lieu scénographique dans lequel la lumière et le son prennent toute leur (dé)mesure.
Chaque année, les spectateurs découvrent un spectacle multimédia unique : grâce à un dispositif audiovisuel des plus sophistiqués, les plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art prennent vie sur les parois monumentales de cette cathédrale minérale de 14 mètres de hauteur et sur le sol, qui devient un immense tapis d’images. Cette année, ces « Carrières de lumières » proposent un voyage au cœur de la modernité, au bord de la Méditerranée, rive d’inspiration et de création des plus grands peintres venus s’y installer pour y trouver la lumière. 
Après un préambule consacré à Joseph Vernet représentant le port de Marseille, le spectacle introduit les symphonies chromatiques de Monet et Renoir, les vibrations lumineuses des paysages de Signac et de Cross, les stridences colorées des Fauves :
Vlaminck, Friesz, Manguin, Marquet, Camoin et leur maître, Matisse ; on admire la palette  de Bonnard et celle de Dufy, « peintre de la lumière-couleur », mais, surtout, celle de Chagall, coloriste génial qui enveloppe le spectateur de ses halos jaunes ou rouges incandescents ou l’entraîne  dans ses ciels nocturnes d’un bleu éblouissant.  Fasciné, le spectateur déambule durant 30 minutes dans le champ  physique d’un tableau à trois dimensions.

« Monet, Renoir, Chagall… Voyages en Méditerranée »

Carrières de lumières, route de Maillane, Les Baux-de-Provence (13), www.monet-renoir-chagall.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°659 du 1 juillet 2013, avec le titre suivant : La lumière dans tous ses éclats

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque