Mercredi 21 février 2018

La folle ambition d’art de Jean-Louis Maubant

Pari fou, pari gagné !

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 19 juin 2008

C’était il y a trente ans, Jean-Louis Maubant investissait à Villeurbanne les locaux d’une école désaffectée pour tenter d’en faire un lieu de diffusion et de promotion de l’art contemporain.

Une vraie « ambition d’art », comme l’affiche le titre de l’exposition anniversaire qui lui a été demandée par Nathalie Ergino, directrice de l’Institut d’art contemporain, anciennement Nouveau Musée, fondé en lieu et place de celui-ci en 1979.

Frère d’armes des avant-gardes minimales et conceptuelles des années 1960-1970, Maubant y a développé pendant quelque vingt-cinq années une programmation de premier plan. Avant même que la chose publique ne s’empare de l’idée de la décentralisation, il a été de cette poignée de pionniers qui se sont battus pour dire tout simplement l’art au présent. Persuadé que « les artistes changent le monde ; à tout le moins, (que) certains ont essayé », il a imaginé une forme institutionnelle nouvelle dont les centres d’art, éclos dans les années 1980, se sont grandement inspirés.

L’Institut d’art contemporain – qui englobe aujourd’hui les activités d’un centre d’art, d’un centre de documentation et du Frac Rhône-Alpes – peut ainsi s’enorgueillir d’avoir présenté plus de cent quarante artistes en trente ans d’existence. Expositions personnelles et de groupe confondues. C’est dire si Jean-Louis Maubant avait en effet de l’ambition. C’est dire surtout qu’il a réussi à en faire quelque chose non seulement de concret mais d’exemplaire. « Ambition d’art » n’a rien d’une rétrospective de l’aventure traversée mais se propose « de réfléchir au présent à la lumière d’un passé très récent » en instaurant comme un dialogue entre onze expositions personnelles.

Boetti, Buren, Colomer, Cragg, Fabro, Yona Friedman, Kapoor, On Kawara, Rosler, Wall et Weiner sont les invités de Jean-Louis Maubant. Un choix qui n’a pas dû être si facile à faire, la plupart des artistes qui comptent aujourd’hui étant passés à Villeurbanne. Un choix qui s’offre donc à voir comme un florilège de l’art vivant.

« Ambition d’art », Institut d’art contemporain, 11, rue du Docteur-Dolard, Villeurbanne (69), tél. 04 78 03 47 00, www.i-art-c.org, jusqu’au 21 septembre 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : La folle ambition d’art de Jean-Louis Maubant

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque