Lundi 20 septembre 2021

Art contemporain

Marseille (13)

Jeff Koons, un artiste populaire ?

Mucem - Jusqu’au 18 octobre 2021

Par Anne-Charlotte Michaut · L'ŒIL

Le 2 septembre 2021 - 248 mots

MARSEILLE

Après avoir présenté ses œuvres au Château de Versailles (2009), au Centre Pompidou (2014) et installé son fameux bouquet de Tulipes dans le Jardin des Champs-Élysées (2019), l’artiste-star américain né en 1955 investit le Mucem avec une vingtaine d’œuvres, datant des années 1980 à nos jours et la plupart prêtées par la Collection Pinault.

Vue de l'exposition « Jeff Koons Mucem » avec au 1er plan Caterpillar Chains, 2003, 50,8 x 110,5 x 195,6 cm, aluminium et acier, éd. 3 ex + EA. © Photo Laurent Lecat / Mucem
Vue de l'exposition « Jeff Koons Mucem » avec au 1er plan Caterpillar Chains, 2003, 50,8 x 110,5 x 195,6 cm, aluminium et acier, éd. 3 ex + EA.
© Photo Laurent Lecat / Mucem

Si l’inscription de Koons dans la catégorie des artistes « passeurs », à savoir « ces grands artistes qui donnent sens aux sociétés qu’ils observent » (Jean-Jacques Aillagon), ne semble pas couler de source, il convient de reconnaître que le dialogue proposé entre ses œuvres iconiques et plus de trois cents objets d’art populaire issus de la collection du musée marseillais est réussi à différents égards.

Fruit de deux ans de travail, principalement en visio-conférence, l’exposition se déploie de manière chronologique dans treize salles, comme autant d’échos entre une œuvre, ou série d’œuvres, de Koons avec un ensemble de pièces d’art populaire (vaisselle, ex-voto, mobilier, photographies d’archives…) sélectionné en collaboration avec l’équipe de conservation du musée. La scénographie, originale et travaillée spécifiquement pour accueillir les œuvres monumentales de Koons, a été pensée de manière à laisser le parcours le plus libre possible et à favoriser les résonances, qu’elles soient formelles, esthétiques, conceptuelles ou symboliques.

Si les correspondances sont plutôt efficaces et proposent un regard renouvelé sur l’œuvre provocant, néo-pop et kitsch de Koons, on reste tout de même dubitatif quant à qualifier l’art d’un des artistes vivants les plus chers sur le marché de l’art.

« Jeff Koons Mucem. Œuvres de la Collection Pinault »,
Mucem, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, 7, promenade Robert-Laffont (esplanade du J4), Marseille 2e (13), www.mucem.org

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°746 du 1 septembre 2021, avec le titre suivant : Jeff Koons, un artiste populaire ?

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque