Dubuffet et le cycle de L’Hourloupe

L'ŒIL

Le 1 mars 2006

En 1964, la galerie Jeanne Bucher est la première – avec Ernst Beyeler à Bâle –, à présenter les œuvres de Jean Dubuffet (1901-1985) issues du cycle de L’Hourloupe. Ce dernier, réalisé entre Le Touquet et Paris, est le plus long de la carrière de l’artiste (de 1962 à 1974) et l’un des plus célèbres aussi. En font notamment partie des œuvres monumentales telles que La Tour aux Figures ou La Closerie Falbala, des créations qui dépassent le domaine de la sculpture pour devenir de véritables propositions architecturales, ou encore les personnages créés pour le spectacle Coucou Bazar en 1971-1973.
Plusieurs expositions sur Dubuffet ont été organisées depuis les années 1960 chez Jeanne Bucher. Celle-ci, intitulée « La Foire aux mirages », prolonge Art Paris (cf. p. 56-61) où elle est d’abord proposée. Pour marquer le retour du Salon sous l’illustre verrière du Grand Palais, il fallait en effet un événement de taille. « Nous avons eu l’idée d’une sculpture monumentale qui accueille le visiteur, un agrandissement de trois mètres de haut du Deviseur, l’un des personnages de L’Hourloupe, réalisé en accord avec la fondation Dubuffet », explique Frédéric Jaeger.
Rue de Seine, une trentaine d’œuvres habitent le bel espace de la galerie. L’idée de l’exposition étant de mettre en perspective l’évolution du cycle en en montrant les différentes phases. Le visiteur découvrira donc les hachures et autres « gribouillis » qui en marquent le commencement. Puis un ensemble de dessins, des peintures dont certaines, monumentales – La Route d’Étaples (1963) ou Site domestique (1966) – comptent parmi les chefs-d’œuvre de l’artiste. Enfin, des sculptures – Le Verre d’eau I (1966) – témoignent de la maîtrise de Dubuffet à matérialiser en trois dimensions ce monde qu’il se plaît à (re)créer.
L’ensemble révèle une esthétique complexe, constituée de formes bariolées, de surfaces cernées de noir, qui réinventent la vie quotidienne en brouillant nos repères pour mieux nous emmener ailleurs.

« Jean Dubuffet. L’Hourloupe ou la foire aux mirages », galerie Jeanne Bucher, 53 rue de Seine, Paris VIe, tél. 01 44 41 69 65, 23 mars-22 avril. Art Paris 16-20 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°578 du 1 mars 2006, avec le titre suivant : Dubuffet et le cycle de L’Hourloupe

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque