Mercredi 21 février 2018

musée

Alexander Girard, roi du Pop design

L'ŒIL

Le 21 février 2008

Alexander Girard (1907-1993) est inconnu des Français et pourtant il est la star du textile de l’après-guerre américain. Il fait partie du célèbre triumvirat qui régnait dans l’entreprise de design d’Herman Miller, avec Charles Eames et George Nelson. C’est lui qui a inventé les plus beaux tissus et papiers peints (les plus drôles aussi) dans le style Pop des Sixties, s’inspirant à la fois des motifs organiques de la science et des arts folkloriques. Il aimait d’ailleurs tellement les arts populaires, surtout celui des Indiens d’Amérique latine, qu’il réunit une admirable collection (visible dans cette rétrospective) sise habituellement à l’International Museum of Folk Art de Santa Fe. Il vivait au Nouveau Mexique dans une extraordinaire maison, près de celle de Tom Ford, l’actuel directeur artistique de Gucci et de Saint-Laurent, qui le vénère. La plupart des dessins, photos de ses showrooms, tissus, gammes de couleurs, films faits avec Eames (avec lequel il partageait la joie créative et les idéaux de confort et de démocratisation du design), proviennent de ses archives, qui appartiennent au Vitra Design Museum. Il avait été le commissaire des deux remarquables expositions du MoMA dans les années 50 sur le « Good Design » qui eurent beaucoup d’influence. Il créa aussi tout l’environnement du restaurant sud-américain La Fonda del Sol à New York, devenu mythique. Un créateur généreux qui voulait introduire une certaine opulence dans les intérieurs modernistes.

NEW YORK, National Design Museum, jusqu’au 18 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°523 du 1 février 2001, avec le titre suivant : Alexander Girard, roi du Pop design

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque