Vendredi 30 octobre 2020

Paris 8e

Adams, chroniques de l’Ouest américain

Jeu de paume - Jusqu’au 18 mai 2014

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 20 mars 2014 - 294 mots

Robert Adams ne peut photographier ce qu’il ne connaît pas, ce qu’il n’a pas « vu et revu à toute heure et en toutes saisons », afin d’identifier « les images caractéristiques de l’endroit » qu’il a choisi de documenter, d’éclairer voire de dénoncer dans toute sa vérité, qu’elle touche au beau, au sacré, au tragique ou aux dégradations et déforestations causées par l’homme.

En cinquante ans, le célèbre chroniqueur de l’évolution des paysages de l’Ouest américain, ardent défenseur de l’environnement, n’a pas dérogé à ce principe, avec une continuité stylistique noir et blanc rare, qui n’a jamais séparé contenu et esthétique. Plaines du Colorado, du Dakota, bords de rivière, peupliers noirs ou ancienne exploitation d’agrumes près de Los Angeles, églises méthodistes, pavillons de la ville de Colorado Springs, rues de Denver ou de Longmont où il habita un temps : la traversée chronologique de l’œuvre proposée par Joshua Chuang et Jock Reynolds de la Yale University Art Gallery, en concertation avec Robert Adams, est une promenade à faire à pas lents, tant les indignations comme les complétudes d’un homme face à une lumière naturelle, une plaine sous un ciel d’orage ou une nuit étoilée s’expriment sans fard ni grandiloquence. Les images de Robert Adams demandent que l’on prenne le temps de les contempler. Car derrière le  calme apparent des images se déploient toute la force, la rigueur et la finesse d’un regard aussi troublant, sincère, aiguisé que prégnant. C’est en regardant les livres, ceux d’Ansel Adams en particulier, que Robert Adams, ancien professeur de littérature, dit avoir appris à photographier ; c’est en regardant ses images, ses livres aussi, dans l’écoulement du temps, que se mesure tout l’engagement, le positionnement de cet homme épris autant de nature, d’art, de lumière que de ciel.

« Robert Adams. L’endroit où nous vivons »

Jeu de paume, 1, place de la Concorde, Paris-8e
www.jeudepaume.org

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°667 du 1 avril 2014, avec le titre suivant : Adams, chroniques de l’Ouest américain

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque