Europa Nostra livre la liste des sept monuments les plus menacés en Europe

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 14 juin 2013 - 445 mots

ATHENES (GRECE) [14.06.13]- L’ONG patrimoniale Europa Nostra vient de publier la liste des monuments les plus menacés de l’Europe afin de récolter, en partenariat avec la banque européenne d’investissement, des fonds et des prêts pour leur sauvegarde.

Trois ans après avoir tiré la sonnette d’alarme (sans succès) contre l’engloutissement de la cité antique d’Allianoi, Europa Nostra, ONG paneuropéenne qui œuvre en faveur du patrimoine culturel européen en partenariat avec l’UNESCO, a publié le 12 juin 2013 la liste des sept monuments (voir la liste complète ) les plus menacés en Europe.

Deux édifices bâtis par de grands architectes, durement touchés par des catastrophes ou l’érosion naturelles ont notamment été sélectionnés par un comité d’expert de l’association. En Italie, le monastère de San Benedetto Po en grande partie reconstruit par Giulio Romano au XVIe siècle, attend un important chantier de restauration pour rouvrir au public. Touché par des tremblements de terre en 2012 alors que sa réhabilitation était en voie d’achèvement, il menace aujourd’hui de s’effondrer.

En France, les fortifications de Briançon conçues par Vauban (XVIIe siècle) dans les montagnes alpines - classées comme onze autres fortifications de Vauban au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008 – sont aujourd’hui au bord de la ruine en raison de la dégradation des fondations rocheuses, des intempéries et du manque d’entretien. C’est de l’action de l’homme que l’amphithéâtre romain de Durrës (IIe siècle) en Albanie, doit aujourd’hui se protéger. Découvert dans les années 1960 au sein d’une ville en pleine expansion, il nécessite aussi un sauvetage musclé pour se défendre de l’urbanisation toujours galopante.

En janvier 2013, Europa Nostra a élaboré un partenariat avec la banque européenne d’investissement (BEI), institution financière des Etats membres de l’Union européenne ou de pays méditerranéens, pour alerter l’opinion et obtenir des prêts et des fonds publics ou privés pour la sauvegarde de sites en état de délabrement avancé.

Ces financements ont vocation à soutenir des chantiers majeurs déjà initiés par des communautés et/ou des autorités locales. Ces dernières avaient jusqu’au 15 mars 2013 pour proposer la candidature de leurs monuments à la liste du patrimoine en danger.

Selon la BEI, la renaissance de ces sites serait un catalyseur pour la revitalisation sociale et économique des zones concernées et favoriserait croissance et emploi.

Les plans financiers de sauvetage de ces sites doivent être élaborés après l’été et présentés à la Conférence européenne sur la Politique du patrimoine, organisée par Europa Nostra, à Bruxelles, le 5 décembre 2013.

Légende photo

L’église arménienne Sourp Kévork (Saint Georges) en Turquie, dans la liste des sept monuments les plus menacés en Europe - © Photo Europa Nostra - 2012 - Licence CC BY-NC-SA 2.0 © Photo courtesy Europa Nostra

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque