Lundi 21 septembre 2020

L'UNESCO demande la suspension des projets d'éoliennes au Mont-Saint-Michel

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 juin 2011 - 276 mots

PARIS [27.06.11] - Le 23 juin, le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO a demandé officiellement à la France, la suspension des projets de parcs éoliens pouvant avoir un impact visuel sur le site, y compris ceux qui sont déjà approuvés.

Le comité a réclamé la suspension du projet d’éoliennes, alors qu'il tient sa session annuelle à Paris jusqu'au 29 juin.

Le projet d'Argouges a déjà obtenu le feu vert de la préfecture de la Manche. Les trois éoliennes d'une hauteur de 100 mètres et d'une puissance totale de 6,6 mégawatts seront situées le long de l'autoroute A 84, mais selon le Syndicat des Energies Renouvelables, elles « ne seront pas visibles depuis le Mont-Saint-Michel ».

Une dizaine de projets dont un offshore sont également à l'étude mais le syndicat expliquait en septembre 2009 qu' « un seul sera visible depuis la terrasse du Mont-Saint-Michel ». Il s'agit du projet de 6 éoliennes de Baguer-Pican (Ille-et-Vilaine) situé à 17 km du site.

Ces éoliennes « dégraderaient un paysage immuable et unique » selon l’ONG Europa Nostra, qui regroupe plus de 250 associations du patrimoine en Europe.

Dès l'été 2010, le Comité du patrimoine mondial se préoccupait de la situation de la baie du Mont Saint﷓Michel et demandait à la France d’évaluer l’impact des projets d’éoliennes sur ce site.

La commission de la culture du Sénat, elle, s'inquiétait début juin des éoliennes qui auraient pu remettre en cause l’inscription de la baie du Mont Saint-Michel sur la liste de l’UNESCO, et demandait le gel de ces projets.

Le site n'est toutefois pas menacé d'un retrait de la liste du Patrimoine mondiale où il est inscrit depuis 1979.

Légende photo

Baie du Mont Saint-Michel - Source Wikimanche

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque