Mardi 17 septembre 2019

Des peines de prison de 1 à 3 ans ferme pour le recel des Picasso volés en 2007

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2010 - 247 mots

PARIS [23.09.10] – Le jugement des malfaiteurs poursuivis pour avoir tenté de revendre les 3 œuvres de Picasso volées en 2007 au domicile d’une des petites-filles du peintre vient d’être prononcé : prison ferme.

Le 22 septembre 2010 le tribunal correctionnel de Paris a prononcé son jugement à l’encontre des trois personnes accusées du « recel de vol » des trois œuvres de Pablo Picasso dérobées en 2007 au domicile d’une des petites-filles du peintre. Jean Sala et Paul Sabbah ont été condamnés à trois ans de prison dont deux avec sursis et Abdélatif Redjik, déjà condamné pour d’autres cambriolages, a lui été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis. Les accusés doivent également verser 66 000 euros de dommages et intérêts à la famille Picasso.

Les trois accusés qui comparaissaient libres ne sont pas condamnés pour le vol des tableaux mais bien pour recel, c'est-à-dire la détention des œuvres volées. Ils avaient été appréhendés par l’OCBC (Office Central de lutte contre le trafic des Biens Culturels), qui avait reçu un renseignement anonyme, après avoir tenté de revendre les trois œuvres estimées à 50 millions d’euros.

L’AFP rapporte que le procureur Bruno Badré a reconnu que le dossier contenait encore des questions irrésolues comme la nature du mobile ou l’identité des commanditaires car ces œuvres sont réputées invendables de par leur notoriété. Il avait demandé au tribunal correctionnel une « sanction exemplaire » à l’encontre des receleurs.

Les trois receleurs peuvent toujours faire appel.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque