Retrouvailles

Une invitation au château

Par Christophe Domino · Le Journal des Arts

Le 21 août 2007

Le centre d’art de Kerguéhennec fête ses 20 ans en retrouvant ses espaces de prestige.

BIGNAN - Une nouvelle époque s’ouvre dans l’histoire du centre d’art du domaine de Kerguéhennec, dans le Morbihan, qui fête en 2006 ses vingt ans d’existence : après des années de chantier, le château est rouvert au public et rendu à son rôle de lieu d’exposition. Alors que, de restaurations en nouvelles implantations, le parc demeure unique dans son genre avec sa vingtaine d’œuvres en extérieur, les espaces d’exposition ont gagné une dimension à la mesure de l’ambition et de la réputation du lieu. Cet ensemble offre aujourd’hui au visiteur un vrai parcours à étapes, non sans contraintes, avec ses trois espaces répartis sur autant de bâtiments distincts aux caractéristiques marquées – salles de château, bergerie et écuries, soit guère plus de 750 m2 découpés en de nombreuses petites salles.

Intériorité méditative et inquiète
L’exposition qui inaugure cette configuration est née d’une invitation – châtelaine en plein –, faite à des artistes qui ont déjà eu l’occasion d’exposer à Kerguéhennec. Ceux-ci ont été conviés à montrer une nouvelle fois les œuvres qui y furent présentées tout en y adjoignant des travaux très récents. Frédéric Paul, qui dirige le lieu, a voulu ainsi jouer de l’effet de reconnaissance, de retrouvailles, de familiarité avec les artistes comme avec les visiteurs, pour un bilan d’étape presque affectif des années de programmation dont il a eu la responsabilité, soit 29 expositions depuis 2000. Il en ressort un événement où, au-delà de la diversité formelle et des univers, on retrouve un fil sensible d’un art profond mais non tapageur. Un fil qui tisse un lien entre l’image de l’homme (présente tant dans les dessins de David Shrigley et ceux, formidables, de Paul Van der Eerden, les collages de Claude Closky, les vidéos de Roman Ondak et d’Aernout Mik, certaines photographies de Hreinn Fridfinnsson ou encore au travers des chiens si humains de William Wegman) et une forme d’abstraction dynamique, souvent organique, animant des projets de peintres aussi différents que Shirley Jaffe, René Daniëls, Jean-François Maurige ou Beatriz Milhazes. Un fil qui relie encore des travaux sur papier, très graphiques même s’ils sont peints (Richard Tuttle, Silvia Bächli ou Benoit Platéus), à des sculptures : le magnifique Ciel de lit (1996) de Richard Monnier ou l’installation d’Ernesto Neto produite pour l’occasion, des formes pendues contenant des épices. Le ton est donné avec cette intériorité méditative et inquiète, que traverse aussi un sens du dérisoire ou de l’absurde (Giuseppe Gabelone, Didier Courbot, Jonathan Monk) et la distance de l’humour, fût-il noir. Le tout se pare encore de préciosité (le contraire de la facilité de l’opulence démonstrative), ainsi de l’étrange pièce d’Hubert Duprat, cinq tubes garnis d’hématites sur une table. Bref, bien au-delà d’une liste de noms comme il arrive, il s’agit ici avant tout d’une exposition d’œuvres, choisies chez les artistes et dans plusieurs collections privées et publiques. L’ensemble réclame un type d’attention propre, au rebours de l’exposition-spectacle et qui répond à l’exception de l’endroit. Car qu’est-ce qui fait tenir un lieu d’art aussi improbable qu’un château perdu dans la campagne bretonne sinon une perception autre du temps, ouvrant ainsi l’expérience des œuvres à une densité rare. Ces « Chers amis », artistes et visiteurs, sont bien à leur place ici.

Chers amis

- Nombre d’artistes : 25 - Nombre d’œuvres : plus de 60

Chers amis

Jusqu’au 1er octobre, Domaine de Kerguéhennec, centre d’art contemporain, 56500 Bignan, tél. 02 97 60 44 44, www.art-kerguehennec.com, tlj sauf lundi 11-19h jusqu’au 15 septembre, 11h-18h ensuite.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°242 du 8 septembre 2006, avec le titre suivant : Une invitation au château

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque