Mercredi 17 octobre 2018

Société

Qui va payer les tulipes de Koons ?

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 12 décembre 2016 - 199 mots

PARIS

CADEAU - Le Fonds pour Paris arrivera-t-il à convaincre les mécènes français et américains de financer les 3,5 millions d’euros nécessaires à la production du Bouquet de tulipes de Jeff Koons – et dont une partie de la somme ira à la consolidation du parvis, situé entre le Musée d’art moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo, qui accueillera le bouquet. Créé en février 2015 à l’initiative d’Anne Hidalgo pour financer la restauration du patrimoine parisien, ce fonds de dotation tourné vers le mécénat privé peine pour l’instant à boucler le financement de la restauration des fontaines du Rond-Point des Champs-Élysées, dont le coût total est estimé à 4 millions d’euros. Du côté des anciens galeristes Emmanuelle et Jérôme de Noirmont, qui produisent le bouquet, et du cabinet du maire de Paris, on se montre pourtant confiant, sans pour autant donner le nom des mécènes. Celui de François Pinault semble en revanche ne faire aucun doute. Le collectionneur de Jeff Koons était en effet assis au premier rang à l’ambassade des États-Unis lors de l’annonce de ce cadeau symbole, pour Koons, « de souvenir, d’optimisme et de rétablissement après les attentats du 13 novembre ».

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°697 du 1 janvier 2017, avec le titre suivant : Qui va payer les tulipes de Koons ?

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque