Mercredi 27 janvier 2021

Prix

Martial Raysse lauréat du Praemium Imperiale 2014

Par Chiara Longo · lejournaldesarts.fr

Le 17 juillet 2014 - 690 mots

PARIS [17.07.14] - L’annonce des lauréats du Praemium Imperiale, le Nobel des arts, a eu lieu le 16 juillet 2014 à Paris. Le prix pour la peinture a été attribué à Martial Raysse, alors qu’aucun artiste français n’avait été récompensé depuis sept ans.

L’annonce des lauréats du Praemium Imperiale a eu lieu le 16 juillet 2014 à Paris, au Musée du quai Branly, en présence du prince et de la princesse Masahito de Hitachi. Le comité français, présidé par Jean-Pierre Raffarin, s’est félicité de voir le prix de la peinture remis à Martial Raysse.

Outre Martial Raysse pour la peinture, les lauréats du Praemium Imperiale 2014 sont Giuseppe Penone (Italie) pour la sculpture, Steven Holl (Etats-Unis) pour l’architecture, Arvo Pärt (Estonie) pour la musique, Athol Fugard (Afrique du Sud) pour le théâtre/cinéma et la Fondation Zinsou pour le prix d’encouragement pour les jeunes artistes (Bénin).

Créé en 1988 par la Japan Art Association, le Praemium Imperiale se veut le Nobel des arts et couvre un large éventail de disciplines, attribuant à chaque lauréat la somme de 15 millions de yens (environ 108 000 euros), un diplôme et une médaille. Depuis 1997, une bourse est de plus remise à de jeunes artistes. Les prix seront remis à Tokyo le 15 octobre 2014 par le prince Masahito de Hitachi, frère cadet de l’empereur Akihito et parrain d’honneur de la Japan Art Association.

Le jury du Praemium Imperiale est composé de six conseillers internationaux qui, appuyés par leur propre comité, élaborent chaque année une liste d’artistes à proposer au jury japonais qui élabore le choix final. Le jury de l’édition 2014 était composé de Klaus-Dieter Lehmann (Allemagne), William H. Luers (Etats-Unis), Christopher Patten (Grande-Bretagne), Lamberto Dini (Italie), Yasuhiro Nakasone (Japon), Jean-Pierre Raffarin (France).

Le premier conseiller français a été Jacques Chirac, invité en 1988 à rejoindre le Praemium Imperiale par Nobutaka Shikanai, ami de l’ex-président de la République, fondateur du groupe de communication Fujisankei et mécène du prix. En 1995, Jacques Chirac a laissé sa place à Raymond Barre. François Pinault a pris la relève de 2008 à 2013, date à laquelle Jean-Pierre Raffarin a débuté la présidence du comité français. L’ex-Premier ministre s’est beaucoup réjoui de l’honneur que la récompense de Martial Raysse fait à toute la France qui n’avait eu aucun lauréat depuis Buren en 2007.

Martial Raysse, à qui le Centre Pompidou consacre actuellement une rétrospective constituée d’un prêt important d’oeuvres de la Pinault Collection, était présent au Musée du quai Branly. Il a remercié les princes du Japon pour leur défense du « domaine de l’esprit, depuis si longtemps » et a conclu, avant de regagner sa place, en déclarant que « c’est une chose étrange de passer sa vie à mettre de la couleur sur le visage de la mort ». En 2015, la fondation Pinault consacrera une nouvelle rétrospective à Martial Raysse au Palazzo Grassi à Venise.

Giuseppe Penone, qui avait investi en 2013 le parc du château de Versailles avec ses arbres géants, est le lauréat 2014 pour la sculpture. Une riche sélection de ses œuvres est actuellement présentée dans les jardins du Palais de la Venaria Reale près de Turin. Et en novembre 2014, le musée de Grenoble présentera une importante exposition de son oeuvre.

Pour le prix « jeune artiste », le comité français, en particulier Guillaume Cerutti, avait proposé la candidature de la Fondation Zinsou. Créée en 2005 par Marie-Cécile Zinsou à Cotonou (Bénin), la fondation a pour but de promouvoir l’art et les artistes contemporains africains, en particulier auprès des jeunes générations et des enfants. Marie-Cécile Zinsou, présente à Paris pour l’annonce des lauréats, a remercié les princes du Japon en japonais, langue dont l’apprentissage est, entre autres activités, proposé par la fondation.

Les artistes français récompensés auparavant sont :

Pour la peinture :
Daniel Buren (2007)
Pierre Soulages (1992)
Balthus (1991)

Pour la sculpture :
Christian Boltanski (2006)
Niki de Saint Phalle (2000)
Louise Bourgeois (1999)
César (1996)

Pour l’architecture :
Jean Nouvel (2001)

Pour la musique :
Henri Dutilleux (1994)
Pierre Boulez (1989)

Pour le théâtre :
Maurice Béjart (1993)

Liste complète des lauréats sur le site du Praemium Imperiale

Légendes photos

Martial Raysse, Poissons d’avril, (2007), acrylique sur toile, 259 x 300 cm, collection Pinault - © Photo Arthus Boutin

Martial Raysse - © Photo D.R

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque