Samedi 7 décembre 2019

Biennale

Salon

Les artisans d’art font le show au Grand Palais

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 27 avril 2017 - 639 mots

Du 4 au 8 mai, les métiers d’art s’installent au Grand Palais pour promouvoir l’excellence des savoir-faire français tout en privilégiant un dialogue international.

PARIS - Le salon Révélations, qui met en lumière les métiers d’art, est né en 2013 de la volonté d’un syndicat professionnel, les Ateliers d’art de France et de son président de l’époque Serge Nicole. Il s’inscrit dans la stratégie de développement de ce syndicat, qui avait déjà racheté, il y a six ans, le Salon du patrimoine dédié à la restauration du patrimoine. « L’événement a été mis sur pied pour stimuler le marché tourné vers les métiers d’art et la création, distincts des métiers d’art tournés vers la restauration », précise Henri Jobbé-Duval, commissaire général de l’événement. Il ajoute : « Il a été instauré à la fois pour mieux faire connaître ces métiers d’art et pour développer les marchés autour de ces métiers ».

La manifestation a une forte portée vis-à-vis des pouvoirs publics. Depuis sa première édition, le syndicat a montré qu’il avait la capacité de mobiliser et d’agir sur le plan international pour mieux faire reconnaître les acteurs du secteur qui rassemblent près de 38 000 entreprises avec un chiffre d’affaires annuel de 8 milliards d’euros. « Cela a aidé à la prise de conscience et à la légitimité du combat mené par Ateliers d’art de France pour faire reconnaître les artisans d’art comme créateurs », souligne Henri Jobbé-Duval.

20 % de nouveaux exposants
Les deux premières éditions ayant été programmées en septembre, les organisateurs ont été contraints de changer la date pour la troisième, du fait de l’annualisation de la Biennale des antiquaires. « Nous avons souhaité rester au Grand Palais. On nous a proposé le mois de mai, en alternance avec Monumenta et nous avons accepté », raconte Henri Jobbé-Duval.

Grâce au déploiement de 300 m2 supplémentaires, le nombre d’exposants a fait un bond. De 340 en 2015, ils passent à 400 cette année. Issus de dix-sept pays différents – soit un tiers d’étrangers – les participants sont répartis sur 160 stands, certains se partageant un même espace. L’ensemble des acteurs des différents secteurs de la création sont représentés : artisans d’art, créateurs, galeries, manufactures d’art, designers… avec environ 20 % de nouveaux venus.

Certains choix, qui ont su séduire lors des deux précédentes éditions, ont été conservés. C’est le cas de la scénographie, toujours orchestrée par le studio Gardère, et du « Banquet », une exposition non commerciale placée au centre du Grand Palais dans l’allée principale. Elle s’étend sur plus de 300 m2 répartis en onze espaces. Chacun des onze pays invités a choisi un commissaire, qui a lui même sélectionné des pièces d’artistes compatriotes émanant aussi bien de collections publiques que privées. Autre constante : la mise à l’honneur d’un pays. Après la Norvège (2013) et la Corée du Sud (2015), c’est au tour du Chili de valoriser ses artisans d’art.

Mais Révélations fait également preuve de nouveauté en signant, par exemple, pour la première fois un partenariat avec la manifestation D’Days, qui installe son programme Design & Métiers d’art dans la nef du Grand Palais avec l’exposition Péri’Fabrique.

Parmi les artisans présents pour l’événement, on peut admirer le travail de Caroline Perrin, qui réalise des décors muraux et des fresques contemporaines ; celui d’Alain Mailland, qui tourne et sculpte depuis vingt ans les bois rares et précieux du Midi de la France pour créer des sculptures fines à l’aspect végétal et marin ; Evy Cohen crée des sculptures en verre dans lesquelles elle incorpore par fusion des images photographiques ; ou encore Valérie Colas des Francs, marqueteuse de paille, qui y mêle l’ivoire, la pierre, le zinc ou l’étain. Des manufactures sont également de la partie comme Daum ou Sèvres et quelques galeries viennent compléter ce panorama, telles que Tools Galerie ou la galerie Arcanes.

Lors de sa première édition en 2013, Révélations avait rassemblé près de 35 000 visiteurs et 38 800 en 2015. « Nous en attendons autour de 45 000 cette année car nous avons un jour de plus », espère Henri Jobbé-Duval.

Révélations
Du 4 au 8 mai, au Grand Palais à Paris
www.revelations-grandpalais.com

Légende Photo
Sculpture en bois d'Alain Mailland. © Courtesy Alain Mailland.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°478 du 28 avril 2017, avec le titre suivant : Les artisans d’art font le show au Grand Palais

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque