Samedi 26 septembre 2020

Musée

Le street art a maintenant son musée à Berlin

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 29 septembre 2017 - 515 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [29.09.17] — Baptisé « Urban Nation », le musée a ouvert le 16 septembre dernier, dans le quartier de Schöneberg. Il abrite, outre ses galeries d'exposition, une bibliothèque, un centre d'archives et des espaces de résidence.

Dédié à l'art urbain, l'Urban Nation Museum for Urban Contemporary Art était un projet en gestation depuis quatre ans. La fondation Urban Nation, dirigée par la galeriste et commissaire d'exposition Yasha Young, actuelle directrice du musée, a finalement lancé les travaux en mai 2016. Un terrain a été mis gracieusement à disposition par la ville de Berlin. L'Urban Nation Museum occupe un immeuble de style wilhelminien à cinq étages ouvert sur la Bülowstrasse. Le bâtiment accueille les salles d'exposition, la bibliothèque ainsi que les espaces prévus pour les résidences d'artistes et les activités de la programmation culturelle.

Le bureau d'architectes de Los Angeles GRAFT était en charge du réaménagement. Un sol en asphalte rappelle le bitume de la rue, la porosité entre l’intérieur et l’extérieur étant un fil directeur dans la conception du musée. Il a ainsi fait commande d'une cinquante œuvres d'art et d'installations auprès de plusieurs artistes. Les visiteurs ont ainsi pu se promener dans les rues du quartier comme dans un musée à ciel ouvert et notamment découvrir les œuvres de David de la Mano réalisées sur les murs des immeubles avoisinants.

Le musée berlinois n'est pas le premier musée consacré entièrement au street art en Allemagne : le Museum Urban and Contemporary Art (MUCA) a ouvert à Munich en 2016 dans une ancienne centrale électrique. Cependant l'Urban Nation Museum se donne une véritable mission de conservation des oeuvres. Le musée est aussi un centre d'archives pour ce qui au départ, avec le graff, se pensait comme un art éphémère. Il comprend une bibliothèque constituée principalement, à l'heure actuelle, des archives de Martha Cooper. Elles regroupent des fanzines, des flyers et autres documents que la photojournaliste a pu collecter. Les clichés qu'elle prend depuis les années 1970 sont connus pour représenter un important travail de documentation de l'émergence du street art mais aussi de ses évolutions durant les quatre dernières décennies.

Une première exposition est présentée à l'Urban Nation pour neuf mois. Se côtoient des œuvres de street artistes du monde entier et de renom comme Shepard Fairy, Ernest Pignon-Ernest, Olek, The London Police ou Banksy avec l'un de ses célèbres « Gangsta Rats ». On retrouve sur les cimaises des artistes berlinois connus aussi comme Mimi S ou Herakut et les Français Blek le Rat, pionnier du pochoir et Mademoiselle Maurice. Le jour de l'ouverture, plus de 13 000 personnes sont venues voir les peintures murales en extérieur. 7 000 visiteurs ont franchi le seuil du musée en lui-même. Parmi eux, le maire de la ville, Michael Müller et la ministre de la Culture, Monika Grütters venus officiellement inaugurer le musée.

On connaissait déjà l'attrait des touristes pour les les graffitis ornant les vestiges du « Mur » et le street art qui ornent les façades de la ville, Berlin a désormais son musée, - entièrement gratuit - consacré exclusivement à l'art urbain.

Légende photo

Jour de l'ouverture du musée Urban Nation - Photo courtesy Urban Nation Museum

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque