Vendredi 6 décembre 2019

Architecture

Le plus haut building en bois pourrait voir le jour à Tokyo dans 20 ans

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 20 février 2018 - 297 mots

TOKYO / JAPON

La tour de 350m de haut composée à 90 % de bois abritera des habitations et des locaux commerciaux. Ouverture prévue en 2041.

Le projet W350 par Sumitomo Forestry
Le projet W350 par Sumitomo Forestry
Courtesy Sumitomo Forestry

W350 project devrait sortir de terre au coeur de la capitale nippone, dans le quartier des affaires Marunouchi, où se situe également le palais impérial. L’édifice, d’une hauteur de 350 mètres, n’est pas un record à l'échelle mondiale, le plus haut building mesure 828 mètres (Burj Khalifa à Abu Dhabi). Il s’agit d’abord d’une prouesse technique et d’un projet novateur. Parmi les bâtiments en bois, le plus haut est une résidence universitaire de Vancouver (53m), inaugurée en 2017. 

Les 70 étages de la tour hybride accueilleront des magasins, des bureaux, des habitations et un jardin sur son toit. Recouvert de végétation, son allure de forêt verticale témoigne de ses aspirations écologiques. Pensé pour résister aux vents violents et aux nombreux séismes qui touchent le pays du soleil levant, l’édifice sera composé à 90 % de bois et 10 % de métal, sa construction nécessitera 185 000m3 de bois. 

Nonobstant une bonne résistance aux éléments naturels, l’utilisation du bois, ressource abondante au Japon, a été restreinte à cause des désastres de la seconde guerre mondiale et des nombreux incendies. Les avancées techniques permettent de repenser cette utilisation (le stade pour les Jeux Olympiques de 2020  utilise également du bois dans sa construction). Outre une volonté architecturale écologique, il s’agit aussi de penser à l'après JO et d’inscrire Tokyo sur la carte des capitales internationales.

Le promoteur Sumitomo Forestry finance entièrement le projet, dont le budget, estimé à 4,5 milliards d’euros, équivaut à peu près à deux fois le coût d’un bâtiment plus traditionnel. Le communiqué de presse, suggère que ce dernier devrait être revu à la baisse grâce aux avancées technologiques qui apparaîtront d’ici 2041.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque