Mercredi 23 octobre 2019

Politique

Création du Conseil national des Arts et des Lettres en Algérie

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 avril 2012 - 363 mots

ALGER / ALGERIE

ALGER (ALGERIE) [13.04.12] – Le monde artistique algérien attend beaucoup de ce nouveau Conseil national des Arts et des Lettres : statut, reconnaissance sociale et sécurité sociale.

Longtemps attendu et revendiqué par le monde artistique, le Conseil national des Arts et des Lettres veut instaurer une nouvelle ère pour les artistes algériens. Khalida Toumi, ministre de la Culture, a fièrement annoncé que ce nouveau Conseil « constituera le socle sur lequel sera construit l’ensemble de l’organisation à même de permettre aux artistes de s’épanouir dans notre pays ».

Le 5 avril 2012, le Conseil national des Arts et des Lettres a été officiellement installé après avoir été créé par décret en juin 2011. Le président du Conseil, Abdelkader Bendamèche, musicologue, et les vice-présidents, Zahia Benchikh El Hocine (représentante du ministère de la Culture) et Abdelali Deroua (représentant du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale), sont entourés de 11 membres issus de différents domaines artistiques (arts plastiques, littérature, musique, cinéma, théâtre…).

La première mission du Conseil est d’établir deux commissions nationales permanentes chargées de l’établissement des critères qui définissent le statut d’artiste et du recensement des artistes dans un fichier national. Khalida Toumi précise que le Conseil n’est « ni un syndicat ni une association », son rôle au sein de la communauté artistique est de veiller à leur protection morale et sociale et de promouvoir leurs intérêts socio-professionnels. Pour les artistes, il s’agit surtout de répondre à leurs deux grandes attentes : la délivrance de la carte d’artiste, qui reconnaît leur statut parmi la population active du pays et la garantie de bénéfices sociaux puisque les artistes pourront ainsi par exemple cotiser et recevoir une retraite.

Issu d’une collaboration entre le ministère de la Culture et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, le Conseil national des Arts et des Lettres tend ainsi, pour la première fois en Algérie, à revaloriser le secteur de la culture. Provisoirement installé au sein du ministère de la Culture, le Conseil s’établira dans un nouveau lieu qui doit les « rapprocher des artistes ».

Abdelkader Bendamèche: Enfin une carte pour les artistes Algériens et une couverture sociale

 

 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque