Mercredi 26 janvier 2022

Christie’s sollicitée pour estimer les collections du Detroit Institute of Arts

Par Anna Halter · lejournaldesarts.fr

Le 7 août 2013 - 331 mots

DETROIT (ETATS-UNIS) [07.08.13] – Après l’annonce en juillet de la mise en faillite de la ville de Detroit, l’opinion publique s’était émue de la possibilité envisagée par la ville de vendre des œuvres du Detroit Institute of Art pour couvrir une partie des dettes. La maison de ventes Christie’s a déclaré cette semaine avoir été sollicitée pour estimer la valeur de cette collection.

Le montant de la dette de Detroit est étourdissant et les solutions envisageables pour renflouer les caisses de la ville inquiètent tant l’opinion publique que certains experts. Depuis plusieurs semaines la ville de Detroit fait appel à des consultants externes pour évaluer tous les actifs de la ville, du tunnel qui relie la ville à celle de Windsor, aux collections du Detroit Institute of Art.

Malgré le projet de loi du mois de juin, visant à empêcher la vente de collections muséales pour couvrir les dettes publiques en leur conférant le statut de « biens publics », une évaluation des collections du musée de Detroit par la maison Christie’s a été demandée.

La maison de ventes de François Pinault a déclaré cette semaine avoir été sollicitée début juin pour évaluer une partie des collections du musée.

Aucun détail n’a cependant été donné sur les oeuvres ayant été estimées. Selon le Detroit Free Press, le gestionnaire de crise Kevin Orr nommé par l’Etat du Michigan, aurait déboursé 200 000 dollars pour l’expertise de Christie’s. L’estimation des collections ne devrait être achevée qu’à la mi-octobre.

Kevin Orr s’est pourtant défendu, et maintient, n’avoir nullement l’intention de vendre la collection du musée. Mais la situation financière de la ville oblige la municipalité à détailler l’ensemble de ses actifs et cette démarche s’inscrit logiquement dans le processus de restructuration.

Aucune décision de vente n’aurait donc été prise à ce jour et l’estimation des œuvres potentielles à la vente ne serait limitée qu’aux objets d’art acquis et appartenant clairement à la ville de Detroit et ne concernerait nullement les biens issus de donateurs.

Légende photo

The Detroit Institute of Art - © Photo Quick Fix - 2012 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque