Vendredi 13 décembre 2019

Aurélie Filippetti enterre la Maison de l’histoire de France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 août 2012 - 323 mots

PARIS [28.08.12] - Interrogée vendredi sur la MHF, la ministre a laissé entendre que le projet ne verrait pas le jour tel qu’il était prévu par l’ancienne équipe. Aurélie Filippetti s’oriente vers un programme d’expositions itinérantes, complété par un site internet appuyé par un comité scientifique.

En réponse à la question d’une auditrice, Aurélie Filippetti a fait part vendredi 24 août sur France Inter de ses réserves vis-à-vis du projet de Maison de l’histoire de France voulu par l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy. « La Maison de l’histoire de France était un projet extrêmement couteux et peut-être un petit peu contestable idéologiquement » a déclaré la ministre, ajoutant que la vision muséographique donnée à cette institution « datait » un peu trop.

La Maison de l’histoire de France pourrait prendre la forme « d’une mise en réseau » de différents musées nationaux à vocation historique. Le cœur de ce nouveau projet : organiser de façon régulière des expositions itinérantes dans l’hexagone sur le thème de l’écriture de l’histoire de France. Un groupement d’intérêt public avait été créé il y a quelques mois, constitué de neuf musées nationaux « à la rencontre de l’art et de l’histoire ».

L’abandon du projet initial pose maintenant un certain nombre de questions. Que va devenir l’espace dévolu à l’ex-futur musée ? On se souvient des difficultés rencontrées à l’annonce en 2010 de la décision présidentielle d’installer la MHF sur le site parisien des Archives nationales dans le Marais. Ce projet avait provoqué la colère du personnel des Archives qui avaient déclenché une grève puis une occupation des locaux.

Quel devenir pour Maryvonne de Saint Pulgent, qui avait pris la direction de la MHF au début de l’année 2012 ? Et du comité scientifique présidé par Jean-Pierre Rioux constitué au sein de l’établissement public, lui-même créé le 1er janvier 2012 ?

Aurélie Filippetti a indiqué que les décisions concernant la MHF seront annoncées dans un proche avenir.

Légende photo

Hôtel de Soubise - Archives Nationales - Siège choisi pour la MHF - Paris - © Photo AlNo - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque