Après le départ de Zahi Hawass, nomination d’un nouveau chef du Conseil suprême des antiquités en Egypte

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 août 2011

LE CAIRE (EGYPTE) [26.08.11] - Un mois après le départ, de Zahid Hawass, le controversé ministre égyptien des antiquités, le premier ministre, Essam Charaf, vient de nommer Mohamed Abdel Fattah pour le remplacer. Ce dernier devient directeur d’un Conseil suprême des antiquités d’Egypte qui retrouve son statut de simple agence gouvernementale.

Mohammed Abdel Fattah a été nommé Chef du Conseil suprême des antiquités, le lundi 22 août. Essam Charaf, le premier ministre égyptien, a décidé, comme il l’avait annoncé fin juillet de supprimer le ministère égyptien des antiquités. Ce dernier avait été créé par l’ex-président Hosni Moubarak, en changeant le statut du Conseil suprême. Dans les faits, Mohammed Abdel Fattah remplace donc le controversé Zahid Hawass.

Zahid Hawass qui occupait le poste de Secrétaire Général du Conseil suprême des antiquités, affilié au ministère de la Culture, avait obtenu son propre ministère en février 2011. Suite aux conflits politiques en Egypte, il avait démissionné quelque temps avant de revenir à son poste. Le premier ministre l’a définitivement démis de ses fonctions en juillet 2011. Depuis, son poste restait vacant. Aujourd’hui, très critiqué pour sa relation étroite avec Hosni Moubarak, Zahid Hawass est accusé de corruption. Il doit d’ailleurs être entendu par le procureur général.

Mohammed Abdel Fattah, qui travaillait déjà au Conseil suprême, dans le département des antiquités, n’a pas encore fait part de ses projets. Dans une interview accordée au journal égyptien Al Masry Al Youm, il a simplement promis de lutter contre la corruption et de finir plusieurs projets de construction inachevés.

Légende photo

Musée égyptien du Caire - © photo Kristoferb - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque