Vendredi 25 septembre 2020

Zahi Hawass, le phénix égyptien, de retour au ministère des Antiquités

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 avril 2011 - 330 mots

LE CAIRE (EGYPTE) [01.04.11] - Zahi Hawass est reconduit à la tête du ministère des Antiquités d’Egypte après sa démission il y a moins d’un mois.

Selon l’AFP, Zahi Hawass, le célèbre archéologue égyptien controversé, est renommé ministre des Antiquités. Il a confirmé cette information au NYTimes. Un mois après sa démission à la suite des pressions de la rue et du manque de protection des sites archéologiques, « l’Indiana Jones » égyptien a accepté de reprendre son poste de ministre des Antiquités.

Zahi Hawass, puissante personnalité dans le monde de l’égyptologie, avait été promu à une fonction ministérielle au début du soulèvement contre Hosni Moubarak. Il attira l’animosité des révolutionnaires en affirmant que Moubarak devrait se maintenir au pouvoir encore 6 mois. Il avait aussi déclaré que les musées égyptiens et les sites archéologiques étaient largement sécurisés. Ces déclarations se sont avérées réfutées lorsque Hosnni Moubarak quitta le gouvernement et que plusieurs dizaines d’objets aient été volés au musée du Caire, dont 37 sont encore manquants à ce jour. En plus de ces pillages, une centaine d’autres objets ont été pris sur des tombes et des entrepôts ailleurs en Egypte.

Mais Zahi Hawas a retourné sa veste après la démission de Moubarak, en exprimant son soutien aux forces révolutionnaires. Le 4 mars eut lieu le changement de premier ministre qui permis à Essam A. Sharaf d’accéder à la tête du gouvernement. Dans la foulée, Zahi Hawass annonça son départ du gouvernement après avoir publié sur son site la liste des objets volés ou endommagés, soulignant qu’il n’était plus en mesure de protéger les antiquités de son pays. Essam A. Sharaf le renomma mercredi 30 mars.

Cette nomination apparaît au moment où l’Unesco appelle à renforcer la protection du patrimoine culturel égyptien. Pour Christian Manhart, chef de la section musées et objets culturels de l’Unesco, son départ avait laissé un vide au ministère des Antiquités qu’il ne s’attendait pas à voir se combler aussi rapidement, même si cette nomination n’est pas surprenante.

Légende photo

Le Président Barack Obama en compagnie de Zahi Hawass lors de sa visite des Pyramides, 4 Juin 2009. (Journal officiel de la Maison Blanche photo par Pete Souza) - Photo La Chambre Officielle Photostream

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque