Lundi 17 décembre 2018

Justice

Un tableau de Motherwell retrouvé dans un garage 40 ans après sa disparition 

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 juillet 2018 - 335 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

Volé en 1978, le tableau vient d’être restitué à la Dedalus Foundation. Une affaire rocambolesque.

Le tableau Sans titre (1967) de Robert Motherwell volé en 1978 et retrouvé en 2018
Le tableau Sans titre (1967) de Robert Motherwell volé en 1978 et retrouvé en 2018
© FBI

Un tableau de Motherwell, en très bon état et estimé à 1 million de dollars, a été remis jeudi 12 juillet à la Dedalus Foundation lors d’une cérémonie officielle, 40 ans après sa disparition C’est un dénouement inattendu pour cette œuvre peinte en 1967 et disparue avec une douzaine d’autres de l’artiste à la fin des années 1970. 

Motherwell avait lui-même constaté le vol de plusieurs pièces à la suite d’un transfert d’œuvres entre deux réserves, pour lequel il avait engagé des déménageurs privés. Il y a quelques mois, un homme a découvert la toile dans le garage de ses parents. La présence de la signature de l’artiste l’a conduit à contacter la Dedalus Foundation pour faire expertiser l’œuvre qu’il espérait revendre. En apprenant les circonstances de sa disparition, il a accepté de la restituer.

Suite à ce premier contact, le FBI a été alerté par la fondation et une enquête pour retrouver les autres toiles disparues est désormais en cours. Les agents du département d’investigation des crimes liés à l’art ont signalé que le père de l’homme ayant retrouvé le tableau, mort dans les années 1990, avait bien travaillé pour l’entreprise de déménagement que Motherwell avait sollicitée. L’homme qui a rapporté la toile a été mis hors de cause dans cette affaire.  
Geoffroy S. Berman, procureur général, a déclaré au New York Times qu’il espérait que « les autres œuvres sont dans le même état de conservation et que quiconque verrait l’une d’elles sur le marché le signalerait aux forces de l’ordre ».  

Ce n’est pas la première fois que des œuvres disparues ou oubliées réapparaissent de façon insolite. En février dernier, un petit monotype de Degas, volé au Musée d’Orsay en 2009, a été retrouvé dans la soute d’un car en Seine-Saint-Denis. L’an passé, le rocker Alice Cooper a remis la main sur une toile d’Andy Warhol, enroulée sur elle-même parmi son matériel stocké dans un entrepôt. 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque