Dimanche 20 septembre 2020

Justice

Saisie record d’ivoire d’éléphant à New York

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 27 septembre 2016 - 323 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.09.16] – Deux ans après le durcissement de la législation new-yorkaise interdisant le commerce de l’ivoire, la police judiciaire a arrêté trois hommes impliqués dans un trafic estimé à 4,5 millions de dollars.

Irving et Samuel Morano, les deux frères propriétaires de la galerie Metropolitan Fine Arts and Antiques située sur la 57e rue de Manhattan, ainsi qu’un vendeur dénommé Victor Zilberman, ont été assignés en justice jeudi 22 septembre, rapporte The New York Times. Accusés de trafic d’espèces animales ou végétales protégées, soit la vente d’ivoire sans licence, ils plaident non coupable.

L’affaire remonte à novembre 2014, lorsque deux enquêteurs du ministère de l’Environnement se sont fait passer pour des collectionneurs à la recherche de figurines chinoises en ivoire auprès des dits antiquaires. A partir d’une figurine prétendument taillée dans une défense de mammouth acquise pour 2 000 dollars auprès de la galerie, des recherches en laboratoire ont montré qu’il s’agissait en réalité d’ivoire d’éléphant d’Afrique, permettant aux autorités d’obtenir un mandat de perquisition.

Le 28 décembre 2015, la police judiciaire a ainsi trouvé à l’étage de Metropolitan Fine Arts and Antiques quelque 126 objets en ivoire dont la valeur atteignait 4,5 millions de dollars, rapporte le quotidien new-yorkais.

Les objets seront détruits à l’occasion de la journée mondiale des éléphants, le 12 août 2017. D’après un communiqué publié par le parquet le 22 septembre, il s’agit de la plus importante saisie de l’histoire dans l’Etat de New York.

Le commerce d’ivoire est strictement interdit dans l’Etat de New York depuis l’adoption d’une loi le 20 juin 2014. Les marchands qui détenaient une licence avant cette date n’ont pas pu la renouveler, à l’exception de deux cas : pour le commerce des objets datés de plus de cent ans contenant moins de 20 % d'ivoire ainsi que le commerce des instruments de musique antérieurs à 1975. La législation californienne puis celle d’Hawaii ont emboîté le pas à New York.

Légende photo

Netsuke "crâne et squelette" en ivoire - Photo Metropolitan

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque