Mardi 11 décembre 2018

Polémique autour de la reconstruction des bouddhas de Bamiyan

Par LeJournaldesArts.fr · Le Journal des Arts

Le 21 novembre 2003 - 167 mots

GENÈVE - Une équipe de chercheurs suisses propose de reconstruire en Afghanistan l'un des deux bouddhas géants de Bamiyan (53 mètres de haut), détruits par les talibans en 2001.

Avec son équipe de l'Institut de géodésie et photogrammétrie, le professeur Armin Grün, de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), a réalisé une maquette informatique du bouddha en trois dimensions. Le chef-d'œuvre a été pulvérisé en quelque 4 000 fragments, selon l'expert, qui juge impossible de  « recoller » les morceaux originaux. Il a suggéré de le recréer de toutes pièces, tel qu'il était avant sa destruction. Le coût des travaux est chiffré à 30 millions de dollars. « La population locale y est très favorable. Elle y voit un intérêt économique », a affirmé M. Grün, ajoutant que des fonds internationaux pourraient être débloqués si l’Unesco donnait son feu vert. Mais l'organisation juge cette reconstitution prématurée, alors que la priorité est à la consolidation des immenses niches qui les abritaient et à la protection des fragments détruits.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°181 du 21 novembre 2003, avec le titre suivant : Polémique autour de la reconstruction des bouddhas de Bamiyan

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque