Vendredi 22 janvier 2021

Société

Photo London rompt son partenariat avec les hôtels du sultan de Brunei

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 6 mai 2019 - 362 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

La foire ne souhaite plus collaborer avec le monarque après que celui-ci a imposé un nouveau code pénal inspiré de la charia.

Entrée de l’hôtel Dorchester à Londres - Photo Christine Matthews
Entrée de l’hôtel Dorchester à Londres
Photo Christine Matthews, 2008

Après le prix de l’hôtel Meurice, c’est au tour de Photo London qui aura lieu mi-mai de remettre en question ses liens avec Hassanal Bolkiah. Le sultan de Brunei (72 ans) a imposé une nouvelle législation impliquant notamment la lapidation des coupables d’adultère et des homosexuels. « Nous abhorrons ces réformes et prenons des mesures d’urgence pour rompre notre contrat », a déclaré, lundi dernier, le porte-parole de la foire.

Depuis 2014, le monarque de cette petite enclave dans une île d’Asie de l’Est a initié une large réforme du Code Pénal directement inspirée d’une lecture traditionnaliste de la charia. La dernière occurrence de cette série de révision a eu lieu le 3 avril dernier avec l’instauration de la peine de mort pour les homosexuels et coupables d’adultères, ainsi que l’amputation des voleurs.

Suite à l’annonce du partenariat entre Photo London et deux des hôtels de luxe londoniens appartenant au monarque - le Dorchester Hôtel et le 45 Park Lane -, plusieurs voix s’étaient élevées, menées par Tim Clark. L’éditeur de magazine photo basé à Londres a déclaré que : « Le fait que Photo London n’ait apparemment aucun scrupule à utiliser, en tant que partenaire […] les hôtels du sultan de Brunei est profondément préoccupant ». Plusieurs personnalités du monde de l’art, dont certains exposants de la foire, ont publiquement partagé cette indignation.

 « Photo London a signé un partenariat  il y a plusieurs mois avec la Dorchester Collection. À l’époque, comme la plupart des gens, nous n’étions pas au courant des réformes du sultan de Brunei concernant l’adultère et les homosexuels », s’est défendu la foire.

Une prise de conscience jugée bien tardive par certains. En effet, le tournant rigoriste du souverain avait publiquement été annoncé 5 ans auparavant. Au début du mois passé, Georges Clooney, Elton John et plusieurs personnalités politiques anglaises avaient appelé au boycott de tous les hôtels du groupe Dorchester. Et le 6 avril, une manifestation s’était même déroulée devant le Dorchester Hôtel, soit l’un des lieux où devaient résider les organisateurs durant la foire.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque