Dimanche 27 septembre 2020

Société

Pétition contre la tentative de réappropriation du nom 5 Pointz

Par Isabelle Freysselinard · lejournaldesarts.fr

Le 16 janvier 2015 - 355 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK (ETATS-UNIS) [16.01.15] – Le promoteur immobilier qui a fait démolir 5 Pointz, un lieu investi par des street artistes, pour construire des logements, souhaite réutiliser le nom 5 Pointz pour désigner les tours en construction. Les street artists protestent.

5 Pointz ou la « Mecque du graffiti » était un célèbre lieu à Long Island City dans le Queens, où les street artists pouvaient créer en toute liberté. En 1993, la famille Wolkoff, propriétaire du lieu, avait accepté de mettre ce bâtiment à la disposition des artistes, dans le cadre d’un programme visant à lutter contre le « graffiti sauvage », mais en 2013 Gerald Wolkoff avait mis fin à ce paradis des graffeurs, en rasant le bâtiment pour le remplacer par deux tours de logement. La démolition du bâtiment et la disparition des œuvres d’art créées sur les murs avaient provoqué de vives réactions de la part des artistes, qui avaient saisi la justice sans succès.

Le promoteur immobilier G&M Realty souhaite aujourd’hui reprendre le célèbre nom 5 Pointz pour désigner les deux nouvelles tours, espérant sans doute vendre plus facilement les appartements. Marie Cecile Flageul, la porte-parole du groupe d’artiste 5 Pointz, est révoltée : « Pour nous, c’est ajouter une insulte à une offense. Même si nous ne travaillons plus à Long Island City, 5 Pointz est un groupe d’artiste qui existe toujours. », d’après DNA info. Les œuvres de 5 Pointz sont d’ailleurs visibles sur leur site Internet, encore en activité. 2 000 personnes ont signé une pétition sur Internet pour protester.

Gerlad Wolkoff, quant à lui, semble serein : « Je ne comprends pas pourquoi ils sont tous contre moi ».  Selon lui, le nom 5 Pointz se réfère à l’emplacement géographique du bâtiment et non aux artistes eux-mêmes. Il a également précisé qu’il mettrait à disposition un espace pour les street artists une fois que les bâtiments seront terminés. « Ce sera comme avant, et les bâtiments seront en outre en meilleur état et plus grands qu’avant. »

MERES ONE a.k.a. Jonathan Cohen, graffeur new-yorkais et gérant de 5 Pointz en 2013

De Alexandre Degardin

 

 

Légende photo

5 Pointz, New York - © Photo Ezmosis - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque