Mardi 25 septembre 2018

Palmarès 2007

Palmarès des expositions 2007

Léonard, maître absolu

Le Journal des Arts

Le 26 mars 2008 - 517 mots

Prêtée par la Galerie nationale des Offices de Florence, L’Annonciation (1472-1475) de Léonard de Vinci a attiré une moyenne de 10 071 visiteurs par jour, pendant trois mois, au Musée national de Tokyo. Cette moyenne est la plus haute jamais enregistrée par notre palmarès depuis sa première compilation en 1997. Le chef-d’œuvre avait fait le voyage jusqu’au Japon, où il est resté de mars à juin 2007 dans le cadre du « Printemps italien », une série d’événements organisés pour promouvoir le commerce et le tourisme italien. Le prêt du tableau des Offices a provoqué un tollé dans la Péninsule, les spécialistes s’inquiétant des risques encourus lors du voyage – L’Annonciation n’avait quitté le musée qu’à trois occasions : à deux reprises dans les années 1930, pour des expositions à Paris et à Milan, et lors de la Seconde Guerre mondiale, pour des raisons de sécurité. Plus de 300 personnalités, dont le réalisateur Franco Zeffirelli, ont signé une lettre de protestation. Le sénateur Paolo Amato s’est même enchaîné aux grilles des Offices. Finalement, cette controverse n’a fait qu’alimenter un battage médiatique. Outre la passion des Japonais pour l’art occidental et en particulier italien, l’engouement pour « L’esprit de Léonard » l’a propulsé tout en haut de notre palmarès des expositions mondiales – un exploit quand l’on sait que la manifestation ne comprenait que ce tableau et plusieurs fac-similés du Codice. Pour la quatrième année consécutive, le Musée national de Tokyo se retrouve donc en tête de notre classement. La capitale japonaise a l’habitude d’afficher d’impressionnants taux de fréquentation, grâce à de grands espaces d’exposition et une population forte de 35 millions d’âmes. Mais « L’esprit de Léonard » a fait plus fort que le tenant du titre « Hokusai » (2005), dans le même musée, qui avait attiré une moyenne de 9 436 personnes par jour.
Cette année, et pour la première fois, nous avons demandé aux musées de nous faire parvenir leur chiffre global de fréquentation, du 1er janvier au 31 décembre 2007. Dans cette liste, le Musée national de Tokyo n’arrive qu’à la 17e place, avec un total de 1 772 255 visiteurs. Sans surprise, ce classement catapulte immédiatement les grands musées au sommet : le Musée du Louvre (premier avec 8,3 millions d’entrées), le British Museum à Londres, le Metropolitan Museum of Art de New York, les Musées du Vatican, le Musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg, le Musée du Prado à Madrid… Or, c’est à la Kelvingrove Art Gallery and Museum de Glasgow, rouverte après des travaux de réaménagements entrepris en 2006, que l’on doit la plus grande surprise : alors qu’elle n’avait attiré que 955 671 visiteurs en 2005, elle a fait, avec 2,23 millions de visiteurs en 2007, aussi bien que le Musée J. Paul Getty à Los Angeles et le Musée Guggenheim de Bilbao réunis. Enfin, le Centre Pompidou a ravi la place à la Tate Modern (Londres) au rang de musée d’art moderne le plus visité au monde, un succès sans doute attribuable au nouvel accrochage des collections permanentes et à l’enthousiasme provoqué par les célébrations de son 30e anniversaire.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°278 du 28 mars 2008, avec le titre suivant : Palmarès des expositions 2007

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque