Vendredi 28 février 2020

Police

Monaco : le marchand d'art suisse Yves Bouvier soupçonné d'escroquerie contre le milliardaire Rybolovlev

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 27 février 2015 - 496 mots

MONACO [26.02.15] - L'homme d'affaires suisse Yves Bouvier et deux compatriotes, soupçonnés d'escroqueries à l'encontre du milliardaire russe et président de l'AS Monaco Dmitry Rybolovlev, ont été placés en garde à vue à Monaco, a indiqué jeudi le parquet de la principauté.

Yves Bouvier est soupçonné d'avoir vendu des dizaines de tableaux de grands maîtres (Picasso, Modigliani, Gauguin, Degas, Léonard de Vinci) à la famille Rybolovlev à des prix possiblement exagérés ou avec de faux documents, a commenté à l'AFP le procureur de Monaco Jean-Pierre Dreno.

« Une enquête a été lancée par les autorités judiciaires monégasques contre Yves Bouvier, l'une des personnes les plus célèbres du monde de l'art », a précisé pour sa part l'avocate du milliardaire et président du club de football AS Monaco, Tetiana Bersheda, dans un communiqué envoyé à des médias.

« Après avoir travaillé pendant plus de dix ans avec M. Bouvier, la famille Rybolovlev a reçu une information sur une possible fraude et une manipulation des prix du marché de l'art par M. Bouvier et ses complices », a-t-elle ajouté.

Ses complices, un couple suisse résidant à Monaco, sont soupçonnés d'avoir joué les intermédiaires avec la famille dans les ventes de tableaux, selon le procureur.

Les trois Suisses avaient été placés en garde à vue mercredi matin. Cette garde à vue a été prolongée de 24 heures jeudi matin par le juge d'instruction.

L'oligarque russe, grand amateur d'art, s'est installé en 2011 à Monaco, où il mène grand train. Il a racheté 66,67% des parts du club de football à l'époque en faillite, dernier de la L2, et en a fait une vedette du championnat de France à coups de millions.

Le milliardaire était présent mercredi soir à Londres, avec le Prince Albert II de Monaco, lors du succès 3-1 de Monaco devant Arsenal en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Yves Bouvier est le PDG de Natural Le Coultre, société familiale suisse spécialisée dans l'entreposage et les services pour oeuvres d'art. Il est également un grand locataire des Ports francs genevois.

A Genève, Natural Lecoultre et les Ports francs de Genève étaient submergés d'appels jeudi.

Les Ports francs de Genève confirment simplement que Naturel Lecoultre est « locataire » de locaux des Ports Francs, « qui sont la propriété du canton de Genève ».

Les Ports Francs de Genève sont de vastes entrepôts, gardés comme des coffres-forts de banque, où sont stockées des millions de marchandises sous douane pour des montants vertigineux.

Ils sont installés en zone franche, c'est-à-dire que les propriétaires des biens ne paient pas de taxes sur les biens entreposés. Les biens ne sont taxés que lorsqu'ils quittent l'entrepôt. Les transitaires en art représentent un quart de la clientèle.

Sur son site internet, la société Natural Lecoultre indique disposer de 20 000 mètres carrés au Port-France de Genève pour stocker les biens dont elle a la charge.

Yves Bouvier a transposé ce modèle d'affaires de ports francs au Luxembourg, ainsi qu'à Singapour.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque