Dimanche 17 novembre 2019

L’Inrap satisfait ses clients, manifestation de plusieurs centaines d’archéologues

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2013 - 143 mots

Suite à la loi de 2003 ouvrant les chantiers d’archéologie préventive à la concurrence, l’État et l’Inrap ont signé un contrat de performance prévoyant une enquête de satisfaction des entreprises qui construisent sur un terrain au diagnostic prescrit.

PARIS - Un questionnaire a été adressé en juin 2013 aux 193 aménageurs demandeurs des 285 fouilles effectuées en 2012. Le taux de satisfaction des travaux et de la communication est de 94 %. En revanche les devis restent pour 58 % des sondés peu lisibles. Le premier critère de sélection de l’Inrap par rapport aux opérateurs privés reste la tarification. Cette crainte a été à l’origine de la manifestation de plusieurs centaines d’archéologues à Paris le 19 novembre, dénonçant un dumping social et scientifique et demandant l’intégration de tous les opérateurs dans un pôle public d’archéologie préventive destiné à maintenir la qualité des travaux.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°402 du 29 novembre 2013, avec le titre suivant : L’Inrap satisfait ses clients, manifestation de plusieurs centaines d’archéologues

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque