Mardi 22 septembre 2020

L’hôtel de ville renaît de ses cendres

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 23 septembre 2016 - 127 mots

LA ROCHELLE - Le 28 juin 2013, un incendie accidentel ravageait l’hôtel de ville de La Rochelle, l’un des plus beaux et des plus anciens de France.

Grâce à des élus et des acteurs culturels, la majorité de ses riches collections d’œuvres et d’objets avait été évacuée. Le monument historique, doté d’une enceinte gothique et d’une façade Renaissance, avait en revanche été dévoré par les flammes. Après une phase d’étude et de premiers travaux de sécurisation, la reconstruction peut désormais commencer. Les structures vont être et consolidées et l’édifice restitué presque à l’identique. Vingt-six corps de métier s’affaireront sur ce chantier pendant trois ans. Les Rochelais pourront admirer le travail des tailleurs de pierre et des charpentiers à travers des ouvertures percées dans la palissade de protection.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°694 du 1 octobre 2016, avec le titre suivant : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque