Mardi 29 septembre 2020

Donation

Le Mobile Art de Chanel s’installe à l’IMA

Chanel offre son « Mobile Art » conçu par Zaha Hadid à l’Institut du monde arabe. La structure sera implantée à Paris pour une durée de trois ans.

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 20 octobre 2010 - 461 mots

Le Mobile Art Chanel s’arrime à l’IMA La Maison Chanel vient d’offrir son « Mobile Art » conçu par l’architecte Zaha Hadid à l’Institut du monde arabe, à Paris, où le pavillon sera installé dès janvier pour une durée de trois ans éventuellement renouvelable. Inaugurée en 2008 pour exposer des artistes contemporains, la structure démontable avait cessé toute circulation dès le début de la crise économique.

PARIS - La maison Chanel vient d’offrir à l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris, le pavillon d’exposition temporaire de 600 m2 baptisé « Mobile Art », conçu par l’architecte d’origine irakienne Zaha Hadid. Présentée lors de la Biennale de Venise en 2007, cette capsule nomade fut brièvement le vecteur d’une opération de communication de la part de la maison de couture. Elle fut ainsi inaugurée en 2008 à Hongkong avec une exposition conçue comme un « parcours sensoriel » par le rédacteur en chef de Beaux Arts Magazine, Fabrice Bousteau. A l’affiche, une vingtaine d’artistes invités à s’inspirer du sac matelassé, modèle phare de Chanel. La structure démontable avait ensuite fait escale à Tokyo et New York avant d’arrêter son tour du monde en mars 2009 en raison de la crise économique. Un communiqué de la maison de couture précisait alors : « L’image qu’un tel événement aurait véhiculée dans les villes à venir n’aurait plus été dans l’air du temps. » Depuis deux ans, le conteneur n’avait de fait accueilli aucune exposition. Le président de l’IMA, Dominique Baudis, après l’avoir approché l’an dernier, a proposé à Chanel une exploitation du pavillon par l’institution. Après avoir obtenu l’accord de Zaha Hadid, mais aussi les avis favorables des architectes du bâtiment de l’IMA, cette structure a été donnée par l’entreprise au musée. La capsule devrait s’installer en janvier 2011 sur l’esplanade de l’établissement et accueillir dès le mois de mars une exposition d’artistes arabes contemporains. « Le «Mobile Art» va donner un second souffle à l’IMA en lui permettant de s’orienter plus systématiquement vers la création contemporaine. Son arrivée coïncide avec un moment où le musée fait peau neuve depuis le début de l’année, avec des travaux programmés jusqu’à l’été 2011 », indique un porte-parole du musée.  Ce pavillon permettra sans doute à l’institution de communiquer plus intensément sur sa très discrète programmation contemporaine, marquée l’an prochain par une monographie de l’artiste libanais Chafik Abboud. La programmation du « Mobile Art » et sa périodicité, assurées par l’équipe interne de conservateurs, est en cours de validation. Il n’est pas exclu qu’une exposition prenne possession à la fois du bâtiment principal et de cette nouvelle structure.  Néanmoins, la pérennité de cette dernière n’est pas totalement actée, puisque l’IMA a obtenu de la Ville de Paris une autorisation d’implantation pour une durée de trois ans, éventuellement renouvelable.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°333 du 22 octobre 2010, avec le titre suivant : Le Mobile Art de Chanel s’installe à l’IMA

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque