Diplomatie

Le Louvre annule son exposition controversée sur la Bulgarie

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 26 février 2020 - 250 mots

PARIS

Les nationalistes bulgares reprochaient au Louvre de montrer des objets au sein du département des Arts de l’Islam.

Le musée du Louvre. © Photo Benh Lieu Song
Le musée du Louvre.

Il n’y aura pas d’exposition sur les arts et les cultures en Bulgarie (16-18e siècle) au Louvre, a confirmé le musée parisien.

Le Louvre voulait organiser au deuxième semestre 2020 une manifestation qui devait montrer au sein du département des Arts de l’Islam des icônes, des manuscrits, des bijoux produits durant la domination Ottomane.

Il a dû annuler l’exposition à la suite des protestations de nationalistes bulgares et du retrait possible de la participation de la Bulgarie. Le parti nationaliste VMRO, allié du gouvernement des conservateurs, avait qualifié de « moquerie » et d'« injure » une exposition qui met en valeur « l'influence de l'islam sur la chrétienté » selon l’AFP.

« Les influences de l'islam sur le christianisme en Bulgarie sont indirectes, sporadiques et limitées » et ne peuvent constituer le cœur d'une exposition au Louvre, avait affirmé à la télévision bulgare l'historien Emanouil Moutafov, un expert de l'Académie bulgare des sciences consulté par le gouvernement

Un communiqué du ministère de la culture bulgare avait jugé souhaitable l'annulation de la manifestation « vu la position (...) de l'Eglise orthodoxe bulgare et les réactions de l'opinion publique ».

Le premier empire bulgare s’était converti au christianisme au IXe siècle. Comme de nombreux pays des Balkans, la Bulgarie ne peut résister à la conquête de l’Empire Ottoman au XIVe siècle qui dominera le pays jusqu’en 1878 à la suite de la guerre menée par la Russie et la Roumanie contre les Turcs.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque